Actualisé 22.10.2010 à 18:11

CulturePas de «cube» à Neuchâtel pour son millénaire

Neuchâtel n'accueillera finalement pas la sculpture en forme de cube qui devait y être érigée l'an prochain à l'occasion du millénaire de la ville.

Neuchâtel n'érigera pas la sculpture en forme de cube qui devait être exposée en 2011 lors du millénaire de la ville. Faute de financement, le Centre d'Art Neuchâtel (CAN) a dû renoncer à présenter l'oeuvre conçue par l'artiste allemand Gregor Schneider.

La sculpture «Cube» formait l'élément emblématique d'une série de manifestations organisées à l'enseigne d'»Abstract Protest», prévues par le CAN dans le cadre du millénaire. Le projet proposait d'explorer les positions philosophiques, métaphysiques ou politiques mises en jeu dans les représentations de l'art abstrait.

Le renoncement au Cube comporte une dimension ironique, a indiqué vendredi à l'ATS Arthur de Pury, directeur du CAN. Selon lui, la polémique suscitée par l'oeuvre de Gregor Schneider montre justement la pertinence du questionnement qui formait l'enjeu du projet «Abstract Protest».

Echec sur le fil

Le CAN diposait de garanties financières pour deux-tiers des 400'000 francs nécessaires à l'installation du Cube, a ajouté Arthur de Pury. Mais la polémique entretenue autour de l'oeuvre a rendu l'exercice de la recherche de fonds problématique. Des sponsors favorables au projet y ont renoncé pour des questions d'image.

L'oeuvre de Gregor Schneider consiste en un cube noir de 15 mètres de côté. Celui-ci devait être érigé l'an prochain sur la Place du Port lors des manifestations du millénaire. Mais sa ressemblance avec la pierre noire cubique (la Ka'ba) liée au pèlerinage musulman de La Mecque a soulevé la controverse et les passions.

Pétition pas en cause

A ce sujet, Arthur de Pury estime que la pétition déposée contre l'érection de la sculpture, munie de plus de 3000 signatures, n'est pas directement liée à l'échec du projet, dont elle était une forme d'illustration. C'est surtout l'effet produit sur les sponsors par la polémique qui a empêché la réalisation du Cube.

Le directeur du CAN évoque aussi à ce sujet un problème de communication. Il n'a plus été possible de rétablir la situation à partir du moment où les médias ont insisté unilatéralement sur la relation du Cube avec la tradition islamique, alors qu'il s'agissait seulement d'un aspect de l'oeuvre parmi d'autres.

Des regrets

De son côté, la Ville de Neuchâtel a regretté dans un communiqué l'abandon du projet. La direction municipale de la culture avait soutenu le CAN et plébiscité la réalisation prévue sur la Place du Port. Le Cube faisait partie des concepts retenus lors de la phase de sélection des manifestations prévues pour le millénaire.

Selon le communiqué, l'abandon du projet «Abstract Protest» prive la ville de l'opportunité d'accueillir et montrer des oeuvres d'art majeures. L'envergure internationale du projet du CAN était de nature à attirer à Neuchâtel de nombreux amateurs d'art en provenance de toute l'Europe.

Poursuite des préparatifs

Selon la direction de la culture, le renoncement à exposer la sculpture de Gregor Schneider ne porte pas préjudice à la poursuite des préparatifs du millénaire. Le programme définitif des manifestations, prévues du 24 avril au 25 septembre 2011, sera dévoilé le 2 novembre. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!