Centrale de Mühleberg: Pas de demande de fermeture immédiate
Actualisé

Centrale de MühlebergPas de demande de fermeture immédiate

Le parlement lucernois fait confiance aux autorités fédérales s'agissant de la sécurité des centrales nucléaires.

Malgré la catastrophe de Fukushima, le Grand Conseil ne demande pas la fermeture immédiate de la centrale nucléaire de Mühleberg.

Le parlement lucernois a rejeté mardi par 91 voix contre 23 une motion urgente des Verts. Le texte proposait d'élaborer une initiative cantonale demandant aux Chambres fédérales d'annuler immédiatement l'autorisation d'exploitation de la centrale de Mühleberg.

La sortie du nucléaire doit débuter à Mühleberg, a déclaré le motionnaire Alain Greter. Selon lui, la technologie de cette centrale est aussi vieille et pas meilleure que celle de la centrale de Fukushima.

Le PDC a rejeté la motion. Selon lui, le parlement lucernois n'est pas à même de juger de la sécurité de la centrale bernoise. Le PLR a de son côté estimé que le Conseil fédéral traîte le problème de la sécurité des centrales nucléaires de la bonne façon. (ats)

Ton opinion