Anniversaire: Pas de gâteau pour le petit Adolf Hitler
Actualisé

AnniversairePas de gâteau pour le petit Adolf Hitler

Heath Campbell ne comprend toujours pas pourquoi un supermarché de Greenwich (côte nord-est des Etats-Unis) a refusé de lui vendre un gâteau d'anniversaire pour son gamin de trois ans alors qu'il voulait simplement que l'on y inscrive les prénoms du bambin: Adolf Hitler.

Heath Campbell, 35 ans, et son épouse Deborah, 25 ans, ne décolèrent pas non seulement à cause de la décision du supermarché ShopRite mais aussi du déferlement de critiques sur Internet après l'information publiée par un quotidien local.

«Je pense que les gens doivent sortir la tête du sable et se concentrer sur l'avenir et non pas sur le passé, a confié mardi M. Campbell dans un entretien à Easton, dans l'Etat voisin de Pennsylvanie.

«Nous avons un nouveau président (Barack Obama, NDLR) qui nous dit que l'heure du changement est venue: eh bien! changeons. Les gens doivent accepter un prénom. Un prénom, c'est un prénom. En grandissant, cet enfant ne va pas faire ce que Hitler a fait».

Deborah Campbell a expliqué qu'elle avait téléphoné la semaine dernière pour passer sa commande. Quand elle a demandé l'inscription des prénoms de son fils, la vendeuse lui a alors passé son supérieur qui a refusé la commande. «Nous nous réservons le droit de ne pas accepter une chose qui ne serait pas appropriée. Cette demande est inappropriée», a souligné Karen Meleta, une porte-parole de la chaîne ShopRite.

Elle a précisé que par le passé, les Campbell avaient vu leurs demandes refusées par le même magasin. Une année, Heath Campbell avait même demandé que l'on ornât le gâteau d'anniversaire d'une croix gammée.

Les Campbell ont finalement pu faire décorer leur gâteau par le magasin de la chaîne concurrente Wal-Mart en Pennsylvanie, a dit Mme Campbell. Selon son époux, une douzaine de personnes ont participé au goûter d'anniversaire dimanche dont plusieurs enfants d'origines diverses. «Si nous étions aussi racistes, pourquoi les laisserais-je venir chez moi?», s'est-il demandé.

Heath Campbell a précisé qu'il avait choisi le nom de son fils parce qu'il aimait le nom d'Adolf Hitler et qu'il était sûr que «personne d'autre dans le monde n'aurait ces prénoms». Et Campbell d'être surpris par toute la controverse.

Après tout, les deux autres filles du couple portent, elles aussi, des prénoms hors du commun: l'une, JoyceLynn Aryan Nation (Nation Aryenne, NDLR) va avoir deux ans dans quelques mois, tandis que l'autre, Honszlynn Hinler Jeannie, aura un an en avril.

Interrogé sur l'éducation que le couple comptait donner à leurs enfants, Heath Campbell a expliqué que, lui, avait été élevé pour ne pas éviter les gens des autres races mais sans toutefois se mélanger à eux ni socialement ni amoureusement. Mais, souligne-t-il, si plus tard Adolf Hitler «a des amis noirs, ce sera parfait pour moi, je m'en moque. Ce sera son choix»... (ap)

Ton opinion