Suisse: Pas de graves dommages dus aux intempéries
Actualisé

SuissePas de graves dommages dus aux intempéries

Les dégâts liés aux crues dans les lacs du pied du Jura et le long de l'Aar sont restés relativement faibles dans l'ensemble. Les niveaux d'eau restent encore très élevés.

1 / 224
14.06 Certaines routes ont été totalement submergées par l'eau dimanche. Ici, l'autoroute A1 à Wil par exemple.

14.06 Certaines routes ont été totalement submergées par l'eau dimanche. Ici, l'autoroute A1 à Wil par exemple.

Ennio Leanza
A Kradolf, dans le canton de Thurgovie, l'eau est sacrément montée.

A Kradolf, dans le canton de Thurgovie, l'eau est sacrément montée.

Ennio Leanza
Ennio Leanza

Vu les énormes quantités d'eau dans les lacs du pied du Jura, les cantons ont augmenté le débit sortant du lac de Bienne, au barrage de Port (BE), autant que possible, a expliqué mardi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). De graves dommages ont ainsi pu être évités.

Cette régulation des las a permis d'exploiter totalement la capacité de retenue du lac de Thoune (BE), ainsi que des lacs du pied du Jura et de contenir les débits de l'Aar à Berne et en aval du lac de Bienne.

De plus, grâce aux alertes lancées très rapidement, les services d'intervention ont pu prendre des mesures à temps et ainsi protéger la population et les endroits exposés, se félicite la Confédération.

Décrue au ralenti

Le débit toujours très fort à la sortie du lac de Bienne maintient cependant un risque de crue très élevé (niveau de danger 4) sur l'Aar, jusqu'au confluent de l'Emme.

Si la navigation a repris mardi sur les lacs du pied du Jura, elle est toujours interdite sur le canal de Nidau-Büren, depuis les écluses de Port jusqu'à la frontière cantonale. Le débit de l'Aar à la sortie du lac de Bienne reste en effet important avec plus de 700m3/s, a indiqué la préfecture de Bienne.

La rivière a débordé en plusieurs endroits et a envahi les berges. La situation ne devrait d'ailleurs pas s'améliorer à moyen terme. Les précipitations annoncées pour les prochains jours devraient ralentir et même arrêter la décrue des lacs.

Les lacs réagissent lentement par nature, a expliqué l'OFEV. Et en cas de nouvelles pluies, ils auront plus de difficultés à absorber le surplus d'eau. Il faudra probablement deux à trois semaines pour que les lacs du pied du Jura et l'Aar reviennent à leur niveau normal pour la saison. (ats)

Ton opinion