Euro féminin: Pas de nouveau feu d’artifice pour la France

Actualisé

Euro fémininPas de nouveau feu d’artifice pour la France

Bien moins cliniques qu’en ouverture d’Euro 2022, les Françaises ont tout de même battu assez tranquillement la Belgique (2-1) à Rotherham. Elles sont en quarts de finale.

par
Robin Carrel
Griedge Mbock et Clara Mateo célèbrent ensemble le deuxième but tricolore.
Griedge Mbock et Clara Mateo célèbrent ensemble le deuxième but tricolore.Getty Images

Il y a quatre jours, contre l’Italie (5-1), tout avait parfaitement fonctionné pour les Bleues, qui avaient marqué cinq fois en première période. Cette fois, face aux Red Flames, elles ont été bien moins en réussite. Ou moins réalistes, selon l’analyse qui sera faite par la coach Corinne Diacre après avoir revu la rencontre. Elles ont tout de même réussi à s’en sortir et leur entraîneuse pourra "faire tourner" lundi prochain, pour le dernier match de poules.

Les Françaises étaient pourtant magnifiquement entrées dans la rencontre, en parvenant à ouvrir la marque dès la 6e, sur une tête de Kadidiatou Diani au deuxième poteau. Mais à force de ne pas cadrer leurs frappes (26 tirs, seulement 7 de cadrés au final), elles se sont exposées aux contres adverses.

La Belgique en a profité sur un modèle d’attaque en mouvement, converti par Janice Cayman à la 36e. La seule vraie occasion belge du match. Cette égalisation a eu le don de fouetter l’orgueil de l’équipe de France, qui a repris l’avantage cinq minutes plus tard sur une nouvelle tête, plongeante cette fois, de Griedge Mbock Bathy. La VAR a offert le penalty de la délivrance définitive, mais Wendy Renard a manqué deux fois son affaire (90e).

L’Italie à la peine

En fin d’après-midi, dans le minuscule Academy Stadium de Manchester City, l’Italie a glané son premier point dans ce groupe. Mais que ce fut compliqué, face à de coriaces Islandaises (1-1), qui avaient en plus ouvert le score par Karólína Lea Vilhjálmsdóttir dès la 3e minute, sur leur seul tir cadré de la rencontre. Valentina Bergamaschi a égalisé peu après l’heure de jeu, gardant un petit espoir pour les Transalpines. Si elles battent lundi les Belges, elles passeront en quarts.

Ton opinion

8 commentaires