Pas de nouveaux interrogatoires pour les McCann
Actualisé

Pas de nouveaux interrogatoires pour les McCann

Les parents de Madeleine McCann, la petite britannique portée disparue depuis le 3 mai dernier, ont été informés qu'ils ne seraient pas à nouveau interrogés dans l'immédiat par la police portugaise, ont annoncé un porte-parole de la famille et le ministère public portugais.

La police portugaise tient officiellement comme suspects Kate et Gerry McCann, tous deux médecins, dans la disparition de la fillette dans un complexe hôtelier de l'Algarve, dans le sud du pays. Le couple a toujours démenti une implication dans l'affaire et mène une campagne au niveau international pour mobiliser l'opinion sur Maddie, âgée de trois ans lors de sa disparition alors que ses parents dînaient dans un restaurant à proximité.

Les parents de Maddie ont été déclarés suspects après l'annonce de la découverte de l'ADN de Madeleine sur des traces retrouvées dans une voiture louée par les parents, plus de trois semaines après sa disparition. Mais le chef de la police portugaise, Alipio Ribeiro, a déclaré lundi que les analyses pratiquées sur ces traces n'étaient pas concluantes.

Mardi, le Conseil supérieur de la magistrature portugais, instance de contrôle des magistrats, a fait savoir qu'il se chargerait désormais de la communication sur l'affaire à la demande des juges chargés du dossier et en raison des «insuffisances» du système judiciaire dans la gestion des demandes médiatiques. Mais aucune nouvelle communication à la presse n'est pour l'heure justifiée, a-t-il précisé.

Les McCann sont rentrés en Angleterre le 9 septembre avec leurs jumeaux âgés de deux ans.

AP

Ton opinion