Actualisé 27.10.2009 à 11:55

Primes maladiePas de nouvelle augmentation en cours d'année

Aucune caisse maladie ne devrait augmenter ses primes dans le courant de l'année 2010, contrairement aux affirmations de santésuisse au début du mois.

Vice-directeur de l'OFSP, Peter Indra a clarifié mardi dans «Le Matin» la position de son office.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) n'a d'ailleurs jamais laissé entendre qu'il accepterait les demandes de hausse que devraient lui soumettre 18 assureurs cités par leur association faîtière. Tout au plus Peter Indra a-t-il confirmé que des caisses couvrant environ un million d'assurés ont des réserves insuffisantes.

Rattrapage en 2011

«Il existe effectivement 18 caisses pour lesquelles nous savons que leurs réserves se situent au moins 4% en dessous du minimum légal», précise M. Indra mardi dans «Le Matin». «Nous avons avalisé leurs primes 2010 en connaissance de cause. Comme les hausses sont déjà fortes, nous avons accepté que le manque de réserves finisse d'être évalué et rattrapé lors du calcul des primes pour 2011», a-t- il ajouté comme l'a confirmé à l'ATS le porte-parole de l'OFSP.

«La situation est difficile cette année et il subsiste toujours le risque que la hausse des coûts se révèle plus forte que prévu», poursuit le vice-directeur dont les propos sont confirmés par le porte-parole Daniel Dauwalder. Pour le reste, «nous devons nous fier aux propres calculs des caisses. Si elles nous fournissent des chiffres erronés, ce serait illégal et sanctionné».

Beaucoup de ces chiffres se basent sur des projections. Les résultats exacts de 2009 ne seront connus par les caisses qu'au printemps 2010, précise encore le porte-parole. Il faudra en outre aussi tenir compte des changements de caisses entre 2009 et 2010, des données impossibles à connaître plus tôt.

«Faites-nous confiance»

L'OFSP demande qu'on lui fasse confiance. «Nous prenons nos responsabilités et les primes que nous avons acceptées pour 2010 ne devraient pas bouger au cours de l'année prochaine», assure Peter Indra. Si tel devait quand même être le cas, les assurés pourraient alors changer de caisse dans le mois suivant, à condition de conserver la même franchise, rassure encore Daniel Dauwalder.

Quelques jours après la publication des primes 2010, début octobre, santésuisse annonçait que 18 assureurs, qui proposent les primes les plus basses, seraient contraints d'augmenter leurs primes en été 2010. Pour la faîtière, la responsabilité de cette situation revient aux services de Pascal Couchepin: l'OFSP a été averti de la situation de ces caisses mais n'a pas fait son travail.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!