Actualisé 14.09.2012 à 11:45

France

Pas de permis d'exploitation pour le gaz de schiste

François Hollande a refusé d'accorder les sept permis d'exploitation de gaz de schiste qui lui avaient été soumis.

Le président François Hollande a annoncé vendredi le rejet des sept demandes de permis d'exploitation de gaz de schiste déposés auprès de l'Etat, en ouverture de la conférence environnementale réunie à Paris.

«Soyons clairs, dans l'état actuel de nos connaissances», a-t-il souligné, «personne ne peut affirmer» que l'exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique est «exempte de risques lourds pour la santé et l'environnement».

«Les arguments économiques existent»

«J'entends les arguments économiques, ils existent», a dit le chef de l'Etat, tout en évoquant «les considérations souvent exagérées sur l'ampleur des gisements».

Le chef de l'Etat a dit avoir demandé à la ministre de l'Ecologie Delphine Batho de rejeter les «sept demandes de permis déposées auprès de l'Etat». «Telle sera ma ligne de conduite tout au long du quinquennat», a-t-il affirmé.

Sept demandes

Ces demandes de permis portaient sur les sites de Brignoles (Var), l'axe Lyon-Annecy (Rhône et Haute-Savoie), Cahors (Lot), Valence (Drôme), Montfalcon (Isère), Beaumont-de-Lomagne (Tarn et Garonne) et Montélimar (Drôme), a précisé une source proche du dossier. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!