Actualisé 16.02.2017 à 03:47

Basketball

Pas de pronostics sportifs pour Donald Trump

A la différence de Barack Obama, grand amateur de basket, qui donnait son avis chaque année.

1 / 150
Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)

Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)

AFP
L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)

L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)

AFP
Donald Trump continue sa guerre contre James Comey, accusant l'ex-chef du FBI  de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, (Dimanche 11 juin 2017)

Donald Trump continue sa guerre contre James Comey, accusant l'ex-chef du FBI de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, (Dimanche 11 juin 2017)

AFP

Le président américain Donald Trump ne se risquera pas à faire des pronostics sur le Championnat universitaire américain de basket-ball (NCAA), à la différence de son prédécesseur Barack Obama, grand amateur de basket.

«Nous avons sollicité la Maison blanche sur la question des pronostics présidentiels et elle a décliné respectueusement notre requête», a indiqué mercredi un porte-parole de la chaîne de télévision sportive ESPN.

Chaque année, de son élection en 2008 à 2016, Barack Obama rendait public sur ESPN sa grille de pronostics, ou «bracket», pour la «March Madness», les play-offs du Championnat NCAA, en mars, l'un des rendez-vous les plus importants du calendrier sportif américain.

Obama, fan des Chicago Bulls

Supporteur acharné des Chicago Bulls, Barack Obama avait pronostiqué en 2009 le nom du futur champion NCAA, à savoir North Carolina.

Chaque année, quelque 70 millions de grilles de pronostics sont remplies par les Américains qui parient deux milliards de dollars dans l'espoir de trouver la grille parfaite, à savoir prédire les 68 vainqueurs de tous les matches des play-offs.

Donald Trump s'intéresse plus au football américain qu'au basket: il a été propriétaire dans les années 1980 d'une équipe de football américain évoluant dans un Championnat rival de la NFL qui a vite périclité, et il a pronostiqué le 5 février la victoire des New England Patriots dans le Super Bowl, la grande finale de la NFL. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!