33e America's Cup: Pas de régate aujourd'hui à Valence
Actualisé

33e America's CupPas de régate aujourd'hui à Valence

Les marins d'Alinghi et d'Oracle doivent prendre leur mal en patience à Valence. La 1ère manche de l'America's Cup n'a pas pu avoir lieu ce lundi, à cause du manque de vent.

La course de lundi est annulée, pouvait-on lire peu avant 14h sur le site de la Coupe de l'America.

La course de lundi est annulée, pouvait-on lire peu avant 14h sur le site de la Coupe de l'America.

La première manche de la 33e édition de la Coupe d'America, opposant le «defender» suisse Alinghi au «challenger» américain Oracle, prévue lundi, a été annulée et reportée à mercredi. Le vent était insuffisant.

Le jury de l'épreuve n'a fixé aucune limite de vent, contrairement à la 32e édition en 2007, déjà à Valence (de 7 à 23 noeuds), et c'est le directeur de course, Harold Bennett, qui décide si la régate peut avoir lieu ou non.

Le temps à Valence lundi était pluvieux et le vent a oscillé sur le plan d'eau de 1,5 à 11 noeuds. De nombreux spécialistes ont critiqué le choix de Valence en février, peu propice à la pratique de la voile.

La première manche, un parcours en aller-retour de 40 milles nautiques (20 milles au près, 20 milles au portant), est reportée à mercredi, jour initialement retenu pour la deuxième manche.

La 33e «Cup», un duel en multicoques imposé par la justice américaine en raison d'un désaccord profond entre Alinghi et Oracle, se dispute au meilleur des trois manches. «Oui, je suis un peu déçue», avait confié Marta, retraitée, venue sur le port suivre la course sur grand écran, comme des dizaines de personnes, alors que le coup d'envoi, prévu à 10h00, n'avait pu être donné. «Je suis venue voir les bateaux dont on parle tant mais selon ce qu'on m'a dit on ne pourra rien voir d'ici», avait-t-elle ajouté, assise sur une chaise et bien emmitouflée dans son écharpe.

Il est prévu que les bateaux régatent très au large de Valence, à 27 milles nautiques, soit environ 50 km. Harold Bennett s'était pourtant montré optimiste avant le début du duel: «Nous devrions bénéficier d'une légère brise de mer tôt le matin (lundi). Celle-ci devrait ensuite basculer au sud en se renforçant». Les organisateurs ont même tenté de changer de parcours mais rien n'y a fait.

Réactions:

Ernesto Bertarelli (propriétaire et barreur d'Alinghi): «Pour le moment j'ai froid... Nous sommes sortis près de dix heures. En partant ce matin et pendant presque deux heures il faisait encore nuit, ce qui doit être une première dans l'histoire de la Coupe. J'ai longtemps cru que nous pourrions naviguer, mais le vent s'est ensuite arrêté. Il faudra patienter jusqu'à mercredi pour que cela commence».

Jack Katzfey (météorologue d'Alinghi): «Nous pensions que le vent serait assez fort pour naviguer, mais juste avant l'heure prévue pour le départ il est tombé. Il aurait été intéressant de voir ce qu'il se serait produit si la course avait débuté. Maintenant, tout le monde me demande quel temps il fera mercredi... Mais en cette saison, à Valence, c'est vraiment dur à dire. Il semble qu'il y aura de forts vents mardi et que ceux-ci retomberont un peu le lendemain.»

Chris Bedford (météorologue d'Oracle): «Il n'y a jamais eu assez de vent pour pouvoir disputer une vraie course. Je pense que le jury a pris la bonne décision. Pour mercredi, je prévois de forts vents qui auront tendance à faiblir dans l'après-midi. Nous croisons les doigts pour que la météo se montre plus clémente à l'avenir.» (afp)

Composition de l'équipage d'Alinghi

Numéro 1 : Piet van Nieuwenhuijzen (NED)

Pont-avant : Curtis Blewett (CAN)

Piano : Rodney Ardern (NZL)

Régleur près : Simon Daubney (NZL)

Régleur portant : Nils Frei (SUI)

Régleur grand-voile : Warwick Fleury (NZL)

Chariot : Pierre-Yves Jorand (SUI)

Barreur : Ernesto Bertarelli (SUI)

Tacticien : Brad Butterworth (NZL)

Bastaques : Murray Jones (NZL)

Navigateur : Juan Vila (ESP)

Floater : Jan Dekker (RSA/FRA)

Floater : Loïck Peyron (FRA)

Pré-départ : Peter Evans (NZL)

Ton opinion