Coronavirus: «Pas de réouvertures, mais 4 semaines de confinement strict»
Publié

Coronavirus«Pas de réouvertures, mais 4 semaines de confinement strict»

Le Conseil fédéral envisage de nouveaux assouplissements alors que la situation épidémiologique s’aggrave en Suisse. Le conseiller national Martin Bäumle (PVL/ZH) craint des conséquences fatales.

par
Daniel Graf/ofu
20min/Simon Glauser

Ce vendredi, les Sages devront une nouvelle fois prendre une décision compliquée. Après qu’ils ont proposé diverses réouvertures aux Cantons, la semaine dernière, les contaminations ont augmenté quotidiennement. Parmi les quatre critères épidémiologiques observés par le Conseil fédéral pour décider des réouvertures ou non, deux ne sont actuellement pas remplis: le taux de reproduction (valeur R) était de 1,14 le 5 mars dernier et l’incidence a frôlé les 200. Le taux de positivité, en revanche, se situe juste en dessous de 5% et la Suisse compte actuellement suffisamment de places aux soins intensifs.

Thomas Steffen, médecin cantonal de Bâle-Ville et membre du comité de l’association des médecins cantonaux de Suisse, estime qu’il faut à tout prix éviter un nouveau confinement.

Interrogé par «20 Minuten», il explique: «Eviter un reconfinement est juste une autre perspective du défi actuel: il faut éviter une hausse des contaminations.» Vu la situation actuelle, il estime qu’il faut faire preuve de prudence avec les mesures de réouverture.

Le conseiller national Martin Bäumle (PVL/ZH) n’est pas non plus favorable à un assouplissement: «Nous nous dirigeons de toute manière vers une troisième vague. Si la situation venait à se dégrader ne serait-ce qu’un petit peu, alors un troisième confinement serait inévitable.» Mais contrairement à Steffen, il pense que le confinement est nécessaire pour «normaliser la situation au plus vite». Selon lui, le Conseil fédéral ne devrait pas décider de nouvelles réouvertures, mais décréter quatre semaines de confinement strict.

Le Conseil fédéral s’exprimera, ce vendredi après-midi, sur les nouvelles mesures. Une conférence de presse à suivre en direct sur notre app.

Ton opinion

1209 commentaires