Pas de sanction pour Hamilton
Actualisé

Pas de sanction pour Hamilton

La FIA a annoncé que Lewis Hamilton ne serait pas sanctionné pour sa conduite derrière la voiture de sécurité lors du Grand Prix du Japon de Formule 1 dimanche dernier.

Hamilton et deux autres pilotes ont été interrogés vendredi par la Fédération internationale de l'automobile, qui avait ouvert une enquête.

Après le briefing des pilotes, Hamilton, Sebastian Vettel et Mark Webber ainsi que les responsables de leurs équipes ont rencontré trois commissaires de course du Grand Prix de Chine. Il se sont penchés sur les événements de la course et ont analysé une vidéo amateur de l'accident qui a débouché sur l'enquête.

Hamilton risquait une rétrogradation sur la grille de départ de la course dimanche, une décision qui aurait nui à ses chances d'être sacré champion du monde.

Jeudi, la FIA avait précisé qu'elle examinait de «nouveaux éléments» concernant la conduite du Britannique lors de l'intervention de la voiture de sécurité sur le circuit du Mont-Fuji au Japon, alors détrempé par la pluie.

Le jeune pilote de 22 ans était accusé d'avoir accéléré et ralenti, provoquant ainsi une collision entre Mark Webber (Red Bull) et Sebastian Vettel (Toro Rosso) au 46e tour.

Grâce à son succès la semaine dernière, Hamilton a porté à 12 points son avance sur son rival et équipier Fernando Alonso en tête du classement du championnat du monde. Il peut devenir le premier nouveau-venu en F1 à être sacré dès sa première saison. (ap)

Ton opinion