Genève: Pas de stage professionnel car elle porte le voile
Actualisé

GenèvePas de stage professionnel car elle porte le voile

Une jeune femme, qui doit effectuer six mois sur le terrain dans le cadre de ses études, affirme que le port d'un signe religieux lui vaut une pluie de refus.

par
dra
Photo d'illustration

Photo d'illustration

Keystone/AP/Jockel Finck

Ses camarades de la Haute école de travail social (HETS) dénoncent une discrimination et ont manifesté lundi devant leur établissement. Une étudiante de première année, musulmane et qui porte le voile, peine à trouver une place pour effectuer le stage professionnel de six mois imposé l'an prochain. Selon la jeune femme de 21 ans, les refus à ses demandes sont le fait du port d'un signe religieux ostentatoire.

L'étudiante se dit consciente que le voile constitue un obstacle auprès des institutions publiques, donc laïques. Raison pour laquelle elle a fait acte de candidature auprès d'associations, indique «Le Courrier». En vain.

La HETS soutient son étudiante mais indique qu'elle ne peut pas forcer la main à ses partenaires. L'établissement précise aussi qu'il a déjà eu une étudiante voilée qui a obtenu son diplôme. Celle-ci avait eu une approche plus souple, plus ouverte à la négociation avec les employeurs au sujet du port du voile, selon l'école.

Ton opinion