Suisse: Pas de sursis pour les marmottes de Zermatt
Actualisé

SuissePas de sursis pour les marmottes de Zermatt

Choqués de voir les marmottes se faire tirer, des parlementaires avaient déposé un postulat pour les protéger. Le Grand Conseil valaisan refuse toute clémence.

Les terriers posent un problème aux agriculteurs et au bétail.

Les terriers posent un problème aux agriculteurs et au bétail.

Keystone

A Zermatt, les marmottes sont devenues une véritable plaie. En surnombre, les petits mammifères causent des dégâts importants et deviennent un véritable danger pour l'agriculture.

En automne dernier, le service cantonal de la chasse en a tiré 170 pour réduire le cheptel. Mais la mesure a ému les touristes et fait bondir des parlementaires valaisans. Au point de déposer un postulat réclamant la clémence pour ces animaux.

Le Grand Conseil ne s'est pourtant pas laissé attendrir. Mardi, il a clairement refusé le postulat par 85 voix contre 29 et 6 abstentions. Les parlementaires n'ont pas cédé aux arguments des postulants qui demandaient que les marmottes soient endormies et déplacées plutôt que tuées. «Ce n'est pas un exemple brillant pour le tourisme», a dit Michaël Graber (UDC), un des postulants.

La demande a été jugée disproportionnée par beaucoup d'intervenants. De plus, il n'est pas judicieux de les déplacer. Les marmottes ne se plaisent pas partout, a précisé Urban Furrer (PDC). Les terriers difficilement visibles creusés dans les pâturages constituent un danger pour les agriculteurs et le bétail. Il y a déjà eu des accidents, a dit Franziska Biner (PDC).

(nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion