Explosion d'une plateforme: Pas de trace de pollution dans le golfe du Mexique
Actualisé

Explosion d'une plateformePas de trace de pollution dans le golfe du Mexique

Un incendie a ravagé une plateforme pétrolière et gazière jeudi dans le golfe du Mexique. L'incident n'a fait aucune victime.

Les gardes-côtes américains ont indiqué jeudi qu'aucune nappe de pétrole n'était visible près d'une plateforme secouée par une explosion dans le golfe du Mexique et que l'incendie qui s'y consumait est désormais éteint. Dans la même région, le groupe BP a lui retiré l'entonnoir qui avait stoppé la récente marée noire.

«L'incendie est éteint, les hélicoptères des gardes-côtes sont sur place et les navires sur place ne signalent aucune nappe visible dans l'eau», a dit un responsable des gardes-côtes, le capitaine Peter Troedsson.

«Il n'y a pas de traces de fuites, mais nous continuons à enquêter et à surveiller la situation pour être certains que cela ne changera pas», a-t-il également ajouté.

Les 13 employés de la plateforme rescapés avaient signalé dans un premier temps la présence d'une petite nappe de pétrole d'1,5 kilomètre de long et de 3 mètres de large, mais les gardes-côtes n'en ont pas trouvé trace.

Suggestion par Jindal

Un porte-parole de Mariner Energy, la compagnie propriétaire de la plateforme, avait lui aussi indiqué qu'aucun signe de pollution n'était visible.

Le gouverneur de Louisiane Bobby Jindal a dit que Mariner Energy l'avait assuré que les sept puits en activité sur la plateforme ont été fermés.

Les 13 employés se trouvaient à bord de la plateforme lorsque celle-ci a pris feu à 09h19 (16h19 en Suisse). Ils ont réussi à s'échapper en se jetant à l'eau. Ils ont tous pu être secourus et ont été transportés à un hôpital sur la terre ferme.

Il n'y a pas de blessés, a indiqué un porte-parole de Mariner Energy.

Mesure évoquée

La plateforme se trouve à quelque 130 km au sud de Vermilion Bay, en Louisiane (sud des Etats-Unis). Elle opérait en eaux peu profondes (135 m) mais ne forait pas au moment de l'accident, a indiqué Mariner Energy. Elle produit environ 1400 barils de pétrole et plus de 250 000 m3 de gaz par jour.

L'accident est intervenu plus de quatre mois après l'explosion puis le naufrage de la plateforme Deepwater Horizon de BP - également dans le golfe du Mexique - en avril, qui avait fait 11 tués et provoqué la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

Le porte-parole du président américain Barack Obama, Robert Gibbs, a lui indiqué que la Maison Blanche suivait l'évolution de la situation.

Parallèlement, les responsables de la commission de l'Energie et du Commerce de la Chambre des représentants ont convoqué Scott Josey, le président de Mariner Energy au Congrès le vendredi 10 septembre.

Mesure par BP

Jeudi, le groupe BP a retiré le vaste entonnoir qui avait permis de stopper à la mi-juillet l'écoulement de pétrole responsable de la marée noire dans le golfe du Mexique, une étape clef avant de condamner définitivement le puits, a annoncé un responsable américain.

«Sous la direction de l'équipe scientifique fédérale et des ingénieurs du gouvernement, BP a terminé la procédure de retrait de l'entonnoir», a indiqué dans un communiqué l'amiral Thad Allen, chargé de superviser les opérations de lutte contre la catastrophe.

Cet entonnoir avait permis de stopper la fuite de brut le 15 juillet. Le conduit avait ensuite été cimenté.

Bateau

Dans l'Arctique canadien, un pétrolier transportant quelque neuf millions de litres de diesel s'est échoué dans la voie maritime du passage du Nord-Ouest, a annoncé jeudi un porte-parole des garde- côtes, affirmant que dans l'immédiat rien n'indiquait que le navire fuyait.

«Un pétrolier s'est échoué près de Gjoa Haven» dans la province nordique du Nunavut, a déclaré porte-parole des garde-côtes canadiens, Nelson Kalil.

Le Nanny, armé par le groupe canadien Woodward's Oil, venait ravitailler cette petite communauté inuit vivant sur les rives de la mer de Beaufort, à environ 250 km au nord du cercle arctique, lorsqu'il s'est échoué sur un banc de sable. (ats)

Ton opinion