Suisse: Pas question de laisser un lama sans compagnie
Actualisé

SuissePas question de laisser un lama sans compagnie

Un conseiller national voulait obtenir une dérogation à la règle interdisant de détenir un de ces camélidés tout seul. Il n'a pas été suivi.

Même s'il entretient une bonne relation avec l'humain, le lama doit être accompagné de congénères.

Même s'il entretient une bonne relation avec l'humain, le lama doit être accompagné de congénères.

photo: Keystone/Image d'illustration

La détention d'un seul lama ne doit pas être autorisée, même lorsqu'il s'agit de protéger des troupeaux contre le lynx.

Le Conseil national a enterré mercredi, par 106 voix contre 67, une motion d'Erich von Siebenthal (UDC/BE) demandant que des dérogations soient possibles pour ce camélidé.

Il existe des exceptions pour autoriser la détention individuelle d'animaux dans certains cas dûment motivés, mais pas pour les lamas, a pointé le motionnaire. Ces derniers ne sont en théorie toujours pas considérés comme des animaux de protection de troupeaux adéquats, malgré la réussite de nombreuses expériences, a-t-il déploré, n'obtenant toutefois que le soutien d'une majorité d'UDC.

Le Conseil fédéral avait déjà manifesté son opposition à la détention individuelle de lamas. Cet animal protège rarement de manière efficace les troupeaux de petit bétail contre les lynx et encore moins contre les loups et les ours, avait-il indiqué. Tout au plus peut-il être utilisé contre les renards et les chiens errants.

Même si le camélidé ne peut assumer son rôle de gardien de façon optimale qu'en étant seul, l'ordonnance sur la protection des animaux oblige à lui fournir la compagnie de congénères, avait ajouté le gouvernement. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion