Cargo échoué en Australie: Pas si «grave», pour le capitaine chinois
Actualisé

Cargo échoué en AustraliePas si «grave», pour le capitaine chinois

Le capitaine chinois d'un cargo échoué près de la Grande Barrière de corail a suscité de vives réactions en Australie mercredi.

Wang Jichang, le capitaine du Shen Neng 1, a estimé que la pollution déjà constatée n'était pas si grave. Il s'est également plaint du comportement des équipes de secours leur reprochant d'utiliser l'eau et la nourriture de l'équipage, a rapporté le journal de Brisbane, Courier Mail.

Le Shen Neng 1 a heurté un banc de sable samedi à 70 kilomètres au large de la côte de l'Etat du Queensland (Australie), provoquant la rupture d'un réservoir de carburant et la formation d'une nappe de fioul d'environ 3 kilomètres de long en partie dispersée par des produits chimiques.

«La fuite (de fioul) n'est pas très grave jusqu'à maintenant. Pour le moment, il (le capitaine Wang) ne peut distinguer le fioul à la surface de la mer», a déclaré le consul général de Chine à Brisbane, Ren Gongping, après s'être entretenu avec le capitaine.

«Ils (l'équipage) ont besoin de plus d'eau car l'équipe de secours consomme leur eau et leur nourriture. Cela pose un problème», a-t-il ajouté.

Le Premier ministre de l'Etat du Queensland, Anna Bligh, s'est déclarée décue de ces commentaires.

«Si l'équipage de marins chinois pense qu'il s'agit d'un incident mineur, je suis sûre que lorsqu'ils auront quitté le navire et entendu les réactions, ils comprendront plus clairement la gravité de la situation», a-t-elle déclaré.

Le Premier ministre australien Kevin Rudd avait jugé mardi «scandaleux» l'échouement du cargo chinois dans un site ultra-touristique classé au patrimoine mondial.

Le navire long de 230 mètres, que des équipes de secours tentent de renflouer, contient 65 000 tonnes de charbon et 975 tonnes de fioul qui vont être prochainement pompées.

Le Shen Neng 1 faisait route vers la Chine en provenance du port australien de Gladstone (nord-est), appelé à jouer un rôle stratégique dans la croissance des exportations de matières premières et de gaz liquéfié.

La Grande Barrière s'étend sur plus de 345 000 km2 et constitue le plus vaste ensemble coralien réputé pour son exceptionnelle biodiversité marine. (afp)

Ton opinion