Actualisé 27.10.2009 à 21:01

Opération «coup de poing»Pascal Couchepin critique l'attitude italienne

Le conseiller fédéral blâme le fisc italien, qui a mené mardi une opération «coup de poing» contre les banques helvétiques.

«Quand un gouvernement agresse des institutions, comme si elles étaient criminelles, c'est exagéré! s'est exclamé Pascal Couchepin sur les ondes de la RSR. Quand on attaque ses propres concitoyens de cette manière, quand on multiplie la surveillance aux frontières et qu'on soupçonne par principe ses ressortissants qui se rendent en Suisse, c'est que le rapport entre l'État et le citoyen est mal en point.»

Des agents du fisc et de la police financière ont contrôlé mardi 76 agences de banques suisses, d'établissements bancaires liés à des intermédiaires suisses. L'opération intervient alors que Rome a lancé une amnistie fiscale sur les biens cachés à l'étranger. (20 minutes/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!