Actualisé 20.05.2016 à 10:15

Crash d'Egyptair

«Pascal ne sentait pas ce voyage»

Les médias commencent à narrer les histoires des disparus du crash du vol MS804. Parmi les victimes, ce passionné de volley qui avait perdu son passeport trois jours avant le vol.

de
joc
1 / 58
L'hypothèse selon laquelle l'emballement thermique d'un iPhone ou d'un iPad aurait causé un incendie dans le cockpit de l'avion Egyptair qui s'est écrasé en mai 2016 est improbable, selon des experts. (Dimanche 19 mai 2019)

L'hypothèse selon laquelle l'emballement thermique d'un iPhone ou d'un iPad aurait causé un incendie dans le cockpit de l'avion Egyptair qui s'est écrasé en mai 2016 est improbable, selon des experts. (Dimanche 19 mai 2019)

Keystone
Le Bureau d'enquêtes et d'analyses français a annoncé privilégier l'hypothèse d'un incendie dans le poste de pilotage de l'avion d'EgyptAir qui s'est abîmé en mer en mai 2016, faisant 66 morts. (Vendredi 6 juillet 2018)

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses français a annoncé privilégier l'hypothèse d'un incendie dans le poste de pilotage de l'avion d'EgyptAir qui s'est abîmé en mer en mai 2016, faisant 66 morts. (Vendredi 6 juillet 2018)

Keystone
L'Egypte va commencer à rendre les restes des corps des victimes du crash du MS804 d'EgyptAir. L'appareil avait disparu des radars le 19 mai. (Samedi 31 décembre 2016)

L'Egypte va commencer à rendre les restes des corps des victimes du crash du MS804 d'EgyptAir. L'appareil avait disparu des radars le 19 mai. (Samedi 31 décembre 2016)

kein Anbieter

Soixante-six personnes se trouvaient à bord du vol MS804 d'Egyptair: 56 passagers ainsi que sept membres d'équipage et trois officiers de sécurité. Selon la compagnie nationale égyptienne, 30 Égyptiens, 15 Français, un Britannique, un Canadien, un Belge, un Portugais, un Algérien, un Soudanais, un Tchadien, deux Irakiens, un Saoudien et un Koweïtien figuraient sur la liste des passagers.

«Le Parisien» dresse notamment un court portrait de Pierre Heslouin. Ce Français de 75 ans domicilié dans le Val-de-Marne se trouvait à bord du vol MS804 avec son fils Quentin, âgé de 41 ans, l'un de ses triplés. Ancien élu municipal, Pierre Heslouin était très connu dans sa commune de Nogent-sur-Marne, où il s'était beaucoup investi pour la vie associative. Eprouvé par le décès de son épouse, survenu l'année dernière, le septuagénaire était parti en voyage avec Quentin pour faire son deuil. Père et fils voyaient cette petite escapade comme une thérapie. Pierre Heslouin laisse derrière lui quatre enfants et neuf petits-enfants.

Le sort d'une famille entière a bouleversé la commune d'Angers (Maine-et-Loire). Un couple de commerçants a trouvé la mort avec ses deux enfants, un petit garçon de 2 ans et demi et un bébé de seulement 4 mois. Les quadragénaires s'offraient des vacances pour la première fois depuis bien longtemps, rapporte BFM TV.

Pascal Hess, 51 ans, était un photographe indépendant passionné de musique et de volleyball. Il ne ratait aucun match du club de sa ville d'Evreux (Eure). Le Français avait pris le vol MS804 pour rejoindre en Egypte un ami professeur de plongée. Ce dernier a confié que Pascal disait «ne pas sentir ce voyage». Ironie du sort, le quinquagénaire avait perdu son passeport quelques jours avant son départ, raconte Normandie Actu. «Il n'a pas dormi pendant trois jours, jusqu'à ce que quelqu'un le retrouve dans la rue. C'est dingue, mais il a hésité à partir, il ne savait plus trop», a raconté un proche.

Karim Swellam, 32 ans, chef d'une entreprise d'Argenteuil, se trouvait à bord avec sa compagne. Le couple était invité à un mariage en Egypte, où le trentenaire est né. Le Ministère algérien des affaires étrangères a par ailleurs annoncé mercredi la disparition d'une famille, relève le Huffington Post. Fayçal Bettiche et son épouse Saoudi Nouha ont péri dans le crash. Ils étaient accompagnés de leurs enfants, un garçon de 2 ans et une petite fille de 8 mois.

Parmi tous ces destins tragiques, celui d'Akim* détonne. Alors qu'il devait embarquer sur le vol MS804, le jeune homme a décidé au dernier moment de changer ses plans. «J'étais prévu dans le vol, mais je ne voulais pas que ma famille vienne me chercher trop tard le soir à l'aéroport», a-t-il raconté à RTL. Le jeune homme a donc décalé son départ et appris, à son arrivée, le drame qui était survenu. «Je suis content d'être là, mais j'ai vraiment une boule au ventre. J'ai un petit peu l'impression d'être miraculé, j'appréhende un peu le fait de prendre l'avion. J'ai vraiment eu de la chance», a-t-il confié.

*Prénom d'emprunt

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!