Actualisé 27.10.2009 à 21:29

AngolagatePasqua demande la levée du secret défense

Le sénateur et ancien ministre français Charles Pasqua, condamné mardi à un an de prison ferme, a demandé au président Nicolas Sarkozy la levée du secret défense sur ces ventes. Il va faire appel de sa condamnation.

Le président de la République de l'époque «était au courant de l'affaire de ventes d'armes à l'Angola», a déclaré M. Pasqua à la chaîne publique France 2. «Le Premier ministre était au courant, la plupart des ministres aussi (...) je crois que le moment est venu de mettre les choses au clair», a-t-il également ajouté.

«Je demande au président de la République de lever le secret défense sur toutes les ventes d'armes, sur toutes ces opérations qui ont été réalisées à l'étranger afin que l'on sache s'il y a eu des retours de commissions en France et qui en a bénéficié», a-t-il ajouté.

M. Pasqua a été condamné mardi pour trafic d'influence à trois ans de prison, dont deux ans avec sursis, et à une amende de 100 000 euros, par le tribunal correctionnel de Paris. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!