Actualisé 26.02.2015 à 12:43

LausannePassagers bloqués plus d'une heure dans le métro

La ligne du M2 a subi une interruption de trafic mercredi en fin de journée, entre Ouchy et La Sallaz. Un voyageur raconte la panne, la longue attente et, enfin, les portes qui se rouvrent.

de
Daniel Romano
1 / 3
Lecteur reporter
Lecteur reporter

Les utilisateurs du M2 ont dû s'armer de patience mercredi soir. Le métro lausannois s'est en effet bloqué de 18h15 à 19h30 à la suite d'un enchaînement de problèmes techniques sur trois rames automatiques.

«J'ai pris le M2 à 18h10 avec mon fils de 4 ans, raconte un lecteur. Etant donné que c'est les vacances, il y a moins de rames donc davantage de monde à l'intérieur.» Une fois le métro immobilisé, une voix électronique enregistrée a annoncé aux voyageurs que la rame était en panne et que les TL se chargeaient de résoudre le problème au plus vite, selon notre témoin. «A partir du deuxième message, c'était un homme qui nous parlait, raconte-t-il. Nous avons eu des messages à peu près toutes les 10-15 minutes.»

Deux personnes ont en effet été employées à 100% afin de rassurer les voyageurs. «Elles ont expliqué l'évolution de la situation autant dans les rames que dans chacune des stations», précise une porte-parole des TL.

Une heure interminable

«Dans un premier temps, on nous a annoncé que la rame de devant était en panne. Puis dans un autre message on nous a dit que c'était la nôtre qui ne fonctionnait pas», se souvient le voyageur.

Si la première demi-heure est passée relativement vite, les gens ont commencé à perdre la patience au bout d'un certain temps. «Au début, les voyageurs n'étaient pas inquiets, explique le lecteur. Ils jouaient avec leur téléphone ou consultaient les sites d'information pour se renseigner. Puis, une femme a commencé à se sentir légèrement mal à cause de sa claustrophobie et les enfants ont commencé à pleurer les uns après les autres.»

Sans paniquer, tous les parents ont regroupé les enfants afin qu'ils se sentent plus rassurés. «C'était génial de les voir faire connaissance et jouer ensemble même s'ils ne se connaissaient pas», se rappelle notre témoin.

Prise en main par des conducteurs

Les adultes, eux, ont commencé à se fatiguer. Certains ont même choisi de s'asseoir sur le sol. «Soudain, les lumières et la climatisation se sont éteintes pour laisser place aux lumières de secours», raconte le lecteur.

Finalement, des intervenants de terrain pour la sécurité et la qualité sont intervenus dans les tunnels. Des individus qui ont été vus par certains passagers inquiets. «Après un contrôle des voies, les intervenants ont pris la rame de métro en main pour la ramener en station», explique la porte-parole des TL.

«Lorsque les portes se sont rouvertes, cela a été un grand soulagement pour tout le monde, reconnaît notre témoin. Une heure c'est quand même sacrément long dans une rame immobilisée.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!