Actualisé 15.02.2018 à 21:31

JO 2018 - Snowboard

Pat Burgener fait le show et glisse sur la mélodie

Quand le snowboardeur suisse n'est pas sur la planche, il fait de la musique. Il est monté sur scène à la Maison suisse.

de
gmz/ats

Quelques heures après avoir réussi «le plus beau» résultat de sa carrière en half-pipe (avec une cinquième place dans le concours olympique), Pat Burgener s'est livré à une tout autre performance jeudi, devant la House of Switzerland. Guitare en main et harmonica en bouche, le Valdo-Valaisan a fait le show devant l'assistance. Car, oui, quand le snowboardeur quitte sa combinaison, c'est le musicien qui s'exprime. «Je ne passe pas une seconde de ma vie sans musique», révèle le rider. Même en pleine compétition, des écouteurs sont vissés sur ses oreilles.

Sur la scène de la Maison suisse, accompagné de son frère cadet, le jeune homme de 23 ans a interprété plusieurs titres de son tout premier album, qui sortira prochainement. «J'écris mes musiques sans instrument. Je ferme les yeux, j'écris. Je ne me concentre pas sur quelque chose de physique, mais sur quelque chose de visuel, d'imaginaire», explique-t-il. Une chanson tient particulièrement à cœur au surprenant athlète suisse. Il s'agit de «Korea», qui raconte son échec lors d'une finale en 2017. «Ce morceau parle de ne pas avoir peur de la voix dans ta tête qui te dit que ça ne va pas fonctionner. Je me bats en permanence contre elle. Il faut relativiser dans le sport, sinon tu deviens fou», confie le snowboardeur.

Sportif et musicien, Pat Burgener semble donc savoir tout faire. Est-ce vraiment le cas? «Je ne sais pas très bien cuisiner...»

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!