05.11.2020 à 18:05

Covid à GenèvePatients héliportés ailleurs pour éviter une surcharge des HUG

Les HUG ont transféré pour la première fois des patients dans d’autres centres hospitaliers, afin de pouvoir continuer à assurer des soins de qualité.

par
dra
Photo d’illustration.

Photo d’illustration.

KEYSTONE/Martial Trezzini

La mesure avait été annoncée récemment, elle est désormais effective. Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont héliportés ce mardi pour la première fois des malades du coronavirus, afin d’éviter de surcharger leurs infrastructures et «garantir le maintien de soins de qualité au plus grand nombre de personnes sévèrement atteintes par le Covid-19». Trois personnes ont ainsi été transportées par les airs aux hôpitaux de Zurich et de Berne.

Cette décision s’appuie sur les recommandations du Service sanitaire coordonné (SSC), validées par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et la Conférence suisse des directrices et directeurs cantonaux de la santé, notamment. Le but de la manoeuvre est d’éviter aussi longtemps que possible d’augmenter les capacités des hôpitaux au-delà de leurs disponibilités usuelles, en se partageant les patients Covid, en quelque sorte. Les HUG, qui accueillent actuellement 551 malades atteints du virus, indiquent qu’ils ont encore la capacité d’accroître le nombre de lits disponibles.

Conseiller d’Etat chargé de la santé, Mauro Poggia estime qu’en cette période de crise aigüe, tout le monde doit jouer le jeu, avec les mêmes règles, en matière d’hospitalisation: «J’en appelle à une cohésion et une coordination globale entre tous les cantons.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
217 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Fleur bleue

07.11.2020 à 00:22

Tous les cantons ont des cliniques. A quoi servent elles si elles sont vides ??? Une vraie ineptie de pas les utiliser. Surtout que les opérations sont suspendues.

Zara

06.11.2020 à 22:11

Les patients genevois doivent pouvoir aller en France car la Suisse avait accueilli beaucoup pendant la première vague

forza italia

06.11.2020 à 20:57

Il faut transférer en suisse allémanique en priorité les personnes sans papiers, illégaux, probables dealers actuellement aux HUG, si la place vient à manquer à Genève.