Ski Alpin: Patrick Küng devient le roi du ski mondial
Actualisé

Ski AlpinPatrick Küng devient le roi du ski mondial

Les Mondiaux de Beaver Creek ont vu la Suisse réaliser une course parfaite. Küng a fait une énorme descente tandis que Beat Feuz termine troisième!

Patrick Küng au septième ciel.

Patrick Küng au septième ciel.

Les Suisses ont frappé fort, très fort lors de la descente des championnats du monde de Beaver Creek !

Classés parmi les sérieux outsiders, le Glaronais et le Bernois sont parvenus à se sublimer pour la course la plus importante de l'hiver, pour offrir à la Suisse deux médailles qui resteront dans les annales. Il s'agit du meilleur résultat helvétique dans une descente aux Mondiaux depuis 1991, lorsque Franz Heinzer et Daniel Mahrer avaient aussi glané l'or et le bronze.

Encore jamais médaillé dans un rendez-vous majeur, Patrick Küng a réussi LA course de sa vie sur la piste «Birds of Prey» (Oiseaux de proie) avec laquelle, décidément, il entretient une relation particulière. Vainqueur en 2013 de sa première Coupe du monde à Beaver Creek, il y était revenu en décembre dernier en se faisant une grosse frayeur sur un saut. Déséquilibré en l'air, il s'était récupéré de justesse, évitant une chute qui aurait pu lui valoir une grave blessure et, du coup, un forfait pour ces Mondiaux 2015...

De quoi échauder Patrick Küng au moment de revenir sur cette redoutable «Birds of Prey» ? Pas le moins du monde. Samedi soir, le Glaronais a pris tous les risques et effectué une démonstration de haut en bas. Premier champion du monde suisse en descente depuis Bruno Kernen en 1997, il a devancé sur la ligne l'Américain Travis Ganong de 24 centièmes et Beat Feuz de 31 centièmes.

On rappellera aussi que Patrick Küng avait dû passer par des qualifications internes pour décrocher sa place de départ. Exactement comme Didier Défago et Dominique Gisin lorsqu'ils avaient gagné l'or olympique, respectivement à Vancouver et Sotchi.

Défago y était presque

A l'inverse de Patrick Küng, Beat Feuz a commis quelques approximations dans la partie médiane, qui lui ont sans doute coûté le titre. Le skieur de l'Emmental s'est largement consolé en empochant une médaille de bronze mille fois méritée. Victime d'une grave infection au genou gauche à l'automne 2012, il était donné quasiment perdu pour le ski alpin de haut niveau. Mais à force de s'accrocher, il a réussi à revenir à un excellent niveau et à rafler cette médaille, qu'il a fêtée dans l'aire d'arrivée d'un lancer de ski «à la Didier Cuche».

Didier Défago aurait pu, lui aussi, se mêler au triomphe helvétique. Dans les temps de ses coéquipiers jusqu'à la mi-course, le Valaisan s'est raté dans une courbe, échouant finalement au 11e rang. Quatrième Suisse en lice, Carlo Janka s'est classé 9e après avoir perdu trop de temps sur la partie de glisse initiale.

Le jour J

C'est la deuxième fois cet hiver que les Suisses font un tel carton en descente, eux qui avaient déjà trusté les avant-postes à Wengen avec deux hommes sur le podium (Beat Feuz 2e, Carlo Janka 3e) et sept représentants dans le top 12. Mais hormis ce coup d'éclat dans l'Oberland bernois, ils étaient restés relativement discrets, laissant les honneurs du podium aux Autrichiens, Italiens ou Norvégiens.

Les Suisses ont toutefois complètement inversé la tendance aux Mondiaux. Ils ont su se transcender au bon moment, tandis que les grands favoris, eux, n'ont pas tenu le choc. Cela a été le cas des Autrichiens Matthias Mayer et Hannes Reichelt (12e et 13e), du Norvégien Kjetil Jansrud (15e) ou encore de l'Italien Dominik Paris (23e).

A l'image des Suisses, les Américains ont été à la hauteur de l'événement. Même privés de Bode Miller, blessé, ils ont réussi à placer Travis Ganong à la 2e place et Steven Nyman au pied du podium, à seulement trois centièmes de Beat Feuz. Parti avec le dossard 35, Andrew Weibrecht a, lui, fait trembler toute la Suisse grâce à d'excellents temps intermédiaires, avant de fléchir dans le dernier secteur et de terminer à la 9e place.

Les Suisses champions du monde en descente

Patrick Küng Beaver Creek (EU) 2015

Bruno Kernen Sestrières (It) 1997

Urs Lehmann Morioka (Jap) 1993

Franz Heinzer Saalbach (Aut) 1991

Peter Müller Crans-Montana 1987

Pirmin Zurbriggen Bormio (It) 1985

Bernhard Russi Sapporo (Jap) 1972

Bernhard Russi Val Gardena (It) 1970

Rudolf Rominger Innsbruck (Aut) 1936

David Zogg St-Moritz 1934

Walter Prager Innsbruck (Aut) 1933

Walter Prager Mürren 1931

Ton opinion