Mondial 2010: Paul le poulpe interfère dans les paris
Actualisé

Mondial 2010Paul le poulpe interfère dans les paris

Un nombre significatif de parieurs britanniques qui avaient misé sur une victoire des Pays-Bas face à l'Espagne ont changé leur fusil d'épaule après l'ultime augure de Paul le poulpe, qui a prédit vendredi le sacre de la «Roja».

«L'«effet Paul» a renversé les paris», a ainsi indiqué la maison de paris Paddy Power qui annonce un montant record pour un match de football avec plusieurs dizaines de millions de livres engagés.

Alors que les Pays-Bas tenaient la corde avec 54% des mises enregistrées par Paddy Power, l'Espagne a pris l'avantage après l'annonce de Paul vendredi à la mi-journée, concentrant 56% des enjeux.

«Les Pays-Bas attiraient une majorité de parieurs occasionnels mais depuis la prédiction de Paul désignant l'Espagne, nous avons enregistré davantage de paris sur l'Espagne (que sur les Pays-Bas) pour la première fois depuis que les finalistes sont connus», a commenté Darren Haines, porte-parole de la société.

L'influence de Paul ne semblait toutefois pas aussi évidente chez les maisons concurrentes dont les bookmakers avaient placé l'Espagne en tête bien avant le céphalopode.

«On a eu des paris de dernière minute sur l'Espagne après la prédiction de Paul, mais je crois que de manière générale nos parieurs prennent leurs propres décisions plutôt que de suivre une pieuvre», a affirmé un porte-parole de William Hill.

«Les gens sont très sceptiques» à l'égard des aptitudes divinatoires présumées de l'animal, a-t-il ajouté, soulignant que l'Espagne était donnée championne à 6 contre 5, les Pays-Bas à 13 contre 5.

Même son de cloche chez Ladbrokes qui a donné, avec constance, l'Espagne victorieuse à 11 contre 10 et les «Oranje» à 4 contre 2.

Devant des caméras du monde entier, le poulpe de l'aquarium d'Oberhausen (ouest de l'Allemagne) qui s'est fait un nom grâce à la justesse de ses pronostics sur l'équipe d'Allemagne, a soulevé vendredi le couvercle de la boîte en plexiglas aux couleurs de l'Espagne plutôt que la néerlandaise, pour attraper la moule qui s'y trouvait.

(afp)

Ton opinion