Football - Italie: Paul Pogba donne onze points d'avance à la Juve
Actualisé

Football - ItaliePaul Pogba donne onze points d'avance à la Juve

Le Français a marqué un but décisif dans la course au titre contre Sassuolo (1-0). Avec 11 unités d'avance sur la Roma, la Vieille Dame file tout droit vers un quatrième «Scudetto» consécutif.

Les grands joueurs gagnent les matches difficiles. L'étoile française a libéré une Juve qui calait sur Sassuolo depuis plus de 80 minutes, et assommé la Roma, encore tenue en échec dimanche, au Chievo Vérone (0-0), et qui se retrouve virtuellement à douze longueurs puisque les «Bianconeri» ont remporté la confrontation directe (3-2 et 1-1).

Jusqu'alors dans un mauvais soir, Pogba a intercepté un ballon de Simone Pepe, et l'a fouetté dans le coin gauche d'Andrea Consigli (82). Il a explosé d'une joie rageuse, tendant la main derrière son oreille, visiblement pour répondre aux quelques sifflets descendus des tribunes suite à des ballons perdus.

«Nous avons gagné un match très difficile aujourd'hui, c'est important», a-t-il dit à la chaîne Sky Sport. «Je tenais à faire passer un message: nous avons besoin des tifosi, pour tout le reste de la saison, même quand nous jouons mal.»

Stratosphérique en janvier, poussif en février, Pogba a sauvé son match d'un geste de classe pour son septième but en Serie A cette saison.

Les triples tenants du titre peuvent penser à la quadruple couronne et se consacrer au 8e de finale retour de Ligue des champions le 18 mars à Dortmund, avec un but à défendre contre le Borussia (2-1).

La bonne affaire

La Lazio Rome a réalisé l'autre bonne affaire de la journée en pulvérisant la Fiorentina (4-0) dans l'autre match décalé de lundi.

L'aigle «laziale» pointe son bec dans la course à la Ligue des champions. Il fond sur Naples, qui a gaspillé deux buts d'avance contre l'Inter Milan dimanche (2-2), rejoint à la troisième place, et n'est plus qu'à quatre longueurs de l'AS Rome, «inquiétante» contre le Chievo selon son entraîneur Rudi Garcia.

La Lazio a fait de la charpie de la Fiorentina, qui avait pourtant battu en une semaine l'Inter à Milan et la Juve à Turin!

L'Argentin Lucas Biglia a ouvert le score (6), puis les «biancocelesti» ont achevé la «Viola» grâce à Antonio Candreva (65) et un doublé de Miroslav Klose (75, 85). (afp)

Ton opinion