Présidentielle américaine: Paul Ryan publie sa feuille d'impôts
Actualisé

Présidentielle américainePaul Ryan publie sa feuille d'impôts

Le colistier de Mitt Romney a rendu publics ses avis d'imposition vendredi, alors que le candidat républicain à la présidence américaine est critiqué pour son manque de transparence.

Paul Ryan a le même taux d'imposition que Barack Obama

Paul Ryan a le même taux d'imposition que Barack Obama

Le candidat républicain à la vice- présidence des Etats-Unis, Paul Ryan, a rendu publics vendredi ses avis d'imposition pour 2010 et 2011. Son colistier Mitt Romney est sous le feu des critiques démocrates pour son manque de transparence sur la question.

Selon les documents publiés sur le site Internet de campagne de Mitt Romney, Paul Ryan a payé l'an dernier 20% d'impôts pour un revenu brut fiscal de 323'416 dollars (314'645 francs), ce qui équivaut à peu près au taux d'imposition du président Barack Obama.

«Il est temps de se concentrer sur les vrais problèmes de cette campagne, qui tournent autour de l'économie et du retour de l'Amérique au travail», a déclaré l'équipe de campagne de Mitt Romney sur son site.

Avis d'imposition de Romney

L'équipe de campagne de Barack Obama a proposé vendredi à Mitt Romney de dévoiler ses avis d'imposition depuis 2007, s'attirant un énième refus dans ce dossier.

Le candidat républicain, ancien entrepreneur dont la fortune personnelle pourrait atteindre jusqu'à 250 millions de dollars selon la presse américaine, n'a jusqu'ici publié sa feuille d'impôts que pour l'année 2010 et promis de divulguer celle de 2011.

L'équipe Obama, qui a mis en cause M. Romney pour ses investissements dans des paradis fiscaux révélés dans les documents couvrant 2010, souhaite que le républicain fasse preuve de la même transparence que les précédents candidats à la présidentielle depuis quatre décennies. M. Obama, en 2008, avait dévoilé plus de 10 ans de feuilles d'impôts.

Jeudi, M. Romney avait qualifié de «mesquines» des attaques visant ses déclarations fiscales. Il a affirmé payer au moins 13% d'impôts par an depuis dix ans. Les démocrates l'ont mis au défi de le prouver.

(ats)

Ton opinion