Hockey - LNA: Paul Savary: «Tout le monde se réjouit»

Actualisé

Hockey - LNAPaul Savary: «Tout le monde se réjouit»

Mercredi, le LHC s'est entraîné en extérieur pour se familiariser avec les conditions du Winter Classic qu'il disputera samedi à Genève. L'attaquant a livré ses impressions.

par
Jean-Philippe Pressl-Wenger

S'il est un joueur du Lausanne HC pour qui le Winter Classic de samedi aura une saveur particulière, c'est bien Paul Savary. L'attaquant de 31 ans, international à 37 reprises, a passé 14 ans sous le maillot de Genève-Servette.

Quel effet cela fait-il de s'entraîner en plein air ?

Ça nous rappelle un peu notre jeunesse, lorsqu'on allait jouer sur des patinoires extérieurs comme à Morzine ou à Saint-Gervais. Ce n'est pas évident pour les yeux car ça éblouit pas mal. Mais je ne jouerai pas avec une visière teintée si on devait jouer le dimanche après-midi (ndlr : si la météo ne permet pas le déroulement du Winter Classic samedi soir, un coup d'envoi pourrait être donné le lendemain).

Jouer contre Genève, dans ce cadre-là, ça doit vous faire drôle, non ?

Bien sûr ! C'est d'abord un événement en soi et ensuite, de jouer contre mon ancien club, c'est quelque chose de spécial. Il y aura beaucoup de monde que je connais et ce sera un truc sympa à vivre dont tout le monde se réjouit.

Et ça chambre déjà un peu ?

Non, pas trop. J'ai juste un repas en jeu avec le préparateur physique du GSHC.

Quand on regarde le classement, cette rencontre n'aura rien d'un match de gala…

Non pas vraiment. Pour nous c'est presque un match à six points pour nous. Parce que si on perd, on aura pratiquement échoué dans notre course aux play-off. Mais on sort de deux bonnes performances contre Genève (ndlr : victoiers 2-1 à domicile et 4-1 à Genève), ça peut nous mettre en confiance.

Vous devrez d'abord aller jouer à Kloten vendredi soir. Avec quel objectif ?

On doit avant tout faire des points. Donc ça passe par un bon résultat à Kloten. On s'éloigne gentiment de la huitième place, on est donc avant tout focalisés sur le match de vendredi.

L'équipe peine à marquer, c'est plutôt embêtant si vous entendez ramener quelque chose de votre déplacement zurichois…

Tout le monde a vu notre match contre Ambri. On a tiré plus de cinquante fois au but sans marquer... Il faudra trouver un moyen de mettre le puck au fond, mais ça reste assez compliqué. On est sur la bonne voie, ça va rentrer. C'est une question de probabilités.

Ton opinion