Actualisé 18.06.2018 à 15:22

FootballPavard en a marre qu'on le prenne pour Jeff Tuche

Le latéral français a pesté contre le surnom que lui a attribué Adil Rami. «Au bout d'un moment, voilà...»

Benjamin Pavard a le même genre de tignasse bouclée que Jeff Tuche.

Benjamin Pavard a le même genre de tignasse bouclée que Jeff Tuche.

AFP

Benjamin Pavard en a marre qu'on le compare à Jeff Tuche! En conférence de presse, le latéral français du VfB Stuttgart a pesté contre le surnom que lui a attribué Adil Rami: celui de «Jeff Tuche», le personnage de la comédie populaire «Les Tuche», qui partage avec Pavard le même genre de tignasse bouclée.

Pavard a été ferme: «Écoutez, c'est bien marrant au début, mais au bout d'un moment voilà... OK, merci...»

Titulaire contre l'Australie (2-1), le joueur de 22 ans n'a pas tout bien fait, mais s'est montré plutôt solide défensivement, comme il l'avait été lors de sa première convocation chez les Bleus, en novembre dernier, quand il était entré après la pause lors des matches amicaux contre le Pays de Galles (2-0) et l'Allemagne (2-2).

Pavard l'affirme crânement, il n'a pas ressenti de «pression particulière» pour son premier match de Coupe du monde, alors que certains autres jeunes Bleus ont peut-être eu un «petit coup de stress»: «Je ne suis pas quelqu'un qui stresse dans la vie. Je suis sûr de moi et de mes qualités.»

Pavard a profité des petits pépins physiques de Djibril Sidibé, le latéral titulaire. S'il retrouve ses sensations, Sidibé reste sur le papier le No 1 à son poste, pour apporter davantage en phase offensive. Sinon, Pavard se tient prêt: «Je bosse toujours à fond pour avoir le plus de temps de jeu. On verra le choix du coach au deuxième match. Je le respecterai.»

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!