Péage urbain à Manchester
Actualisé

Péage urbain à Manchester

Le gouvernement britannique a donné lundi son feu vert à un projet visant à mettre en place une taxe quotidienne pour circuler au centre de Manchester (nord-ouest).

Et cela sur le modèle du péage urbain en vigueur à Londres depuis 2003.

Cette mesure, qui doit encore faire l'objet d'une consultation publique, obligerait à partir de 2013 les conducteurs des véhicules circulant au centre de la troisième ville britannique (plus de 400 000 habitants) aux heures de pointe à payer 5 livres (10 francs) chaque jour.

La ministre des Transports Ruth Kelly a présenté lundi aux députés cette mesure qui s'inscrit dans le cadre d'un vaste projet d'aménagement des transports dans la région de Manchester, d'un montant total de 2,8 milliards de livres (3,5 milliards d'euros) dont plus de la moitié (1,5 milliard de livres) financée par l'Etat.

Si ce projet se concrétise, Manchester deviendra la première grande ville du Royaume-Uni après Londres à faire payer aux voitures et camions l'accès à son centre-ville.

En 2002, la petite ville de Durham (nord de l'Angleterre) avait été la première du pays à introduire une taxe de circulation en centre-ville, mais seulement dans une zone réduite autour de son château et de sa cathédrale.

A Londres, le système de péage urbain avait été introduit en 2003, pour réduire les embouteillages chroniques et lutter contre la pollution. Initialement confinée à l'hyper-centre, la zone taxée avait presque doublé de taille en février 2007, et le montant de la taxe quotidienne est passé de 5 à 8 livres. (ats)

Ton opinion