Primaire de la droite en France: Pécresse et la «bave» de Juppé ont obnubilé Twitter
Actualisé

Primaire de la droite en FrancePécresse et la «bave» de Juppé ont obnubilé Twitter

Les internautes ont une nouvelle fois réussi à rendre un débat politique hilarant en commentant à leur manière les échanges entre Alain Juppé et François Fillon, jeudi soir.

par
joc
1 / 47
Le porte-parole de François Fillon se retrouve lui aussi épinglé par «Le Canard Enchaîné» de mercredi. Il aurait fraudé le fisc en ne payant pas tous ses impôts. (Mercredi 15 février 2017)

Le porte-parole de François Fillon se retrouve lui aussi épinglé par «Le Canard Enchaîné» de mercredi. Il aurait fraudé le fisc en ne payant pas tous ses impôts. (Mercredi 15 février 2017)

AFP
Le candidat de la droite à la présidentielle française, François Fillon, a été mis à mal par des accusations d'emplois fictifs visant son épouse, Penelope. Les Républicains ont exprimé leur soutien à Fillon. (Mardi 14 février 2017)

Le candidat de la droite à la présidentielle française, François Fillon, a été mis à mal par des accusations d'emplois fictifs visant son épouse, Penelope. Les Républicains ont exprimé leur soutien à Fillon. (Mardi 14 février 2017)

AFP
A l'issue du second tour de la primaire, c'est François Fillon qui a été plébiscité pour représenter la droite. L'ancien premier ministre a largement vaincu Alain Juppé, avec 66% des voix. (Dimanche 27 novembre 2016)

A l'issue du second tour de la primaire, c'est François Fillon qui a été plébiscité pour représenter la droite. L'ancien premier ministre a largement vaincu Alain Juppé, avec 66% des voix. (Dimanche 27 novembre 2016)

AFP

Alain Juppé a affirmé vendredi qu'il soutiendrait François Fillon en cas de victoire de celui-ci à la primaire de la droite dimanche, et ce même si le centriste François Bayrou décidait d'être candidat à la présidentielle. «Bien entendu, comme la primaire se déroule correctement, comme les choses sont transparentes, eh bien, je soutiendrai celui qui gagnera», a déclaré M. Juppé sur BFMTV et RMC.

«Nous avons mis au point une primaire de la droite et du centre et je jouerai le jeu de cette primaire de la droite et du centre», a-t-il affirmé. «Moi de toute façon, je préfère avoir dans cette primaire le soutien de François Bayrou que celui de l'extrême droite», a-t-il lancé.

Invité à préciser ses propos, M. Juppé a répondu qu'il «ne soupçonnait pas du tout (M. Fillon) de s'être allié avec l'extrême droite. (...) J'ai bien entendu qu'il était bien déterminé à se battre contre le Front national, je constate simplement qu'il y a effectivement des soutiens qui viennent de ce côté-là, et puis je n'en tire pas d'autres conclusions.»

Le débat qui a opposé jeudi soir Alain Juppé au favori de la primaire de la droite française, François Fillon, était très attendu sur les réseaux sociaux.

Et si la presse française saluait vendredi matin la bonne tenue du débat, les internautes sont quelque peu restés sur leur faim. Certains se sont même carrément ennuyés.

En bref, les twittos ont assez rapidement décroché et préféré se focaliser sur les «à-côtés» du débat, comme ils savent si bien le faire. Et rapidement, Valérie Pécresse, qui soutient Alain Juppé, a volé la vedette aux deux candidats. Assise juste derrière les journalistes, la présidente du Conseil régional d'Île-de-France est passée par tous les états d'âme. Les différentes expressions de son visage ont beaucoup amusé les twittos.

Ce qui a également passablement troublé les internautes, c'est le petit problème de salive dont semble avoir été victime Alain Juppé.

François Fillon a également eu droit à son quart d'heure de gloire sur les réseaux sociaux:

(joc/ats)

Ton opinion