Tour de France: Pedersen triomphe à Saint-Etienne, Küng au pied du podium

Publié

Tour de FrancePedersen triomphe à Saint-Etienne, Küng au pied du podium

 Le Danois Mads Pedersen a remporté vendredi la 13e étape de la Grande Boucle. Le Thurgovien Stefan Küng a terminé à la 4e place.

Mads Pedersen était le plus fort vendredi.

Mads Pedersen était le plus fort vendredi.

AFP

Le Danois Mads Pedersen (Trek) s’est adjugé la treizième étape du Tour de France, vendredi, à Saint-Étienne, au terme d’une chaude journée bouclée à près de 45 km/h. Le maillot jaune est resté la propriété de son compatriote Jonas Vingegaard (Jumbo), qui a terminé cette étape au sein du peloton, à quelques minutes de l’échappée.

Pour la victoire, Pedersen a réglé ses deux derniers compagnons d’échappée devant le stade Geoffroy-Guichard, l’antre des «Verts». Le Britannique Fred Wright a pris la deuxième place devant le Canadien Hugo Houle. Le champion du monde 2019 a signé la troisième victoire danoise de la semaine après Magnus Cort Nielsen et Vingegaard.

Le peloton est sorti des Alpes à grande vitesse malgré la chaleur sensiblement supérieure à 30 degrés. Une échappée de sept coureurs s’est formée en deux temps : Ganna, le Thurgovien Stefan Küng et Jorgenson dès le 30e km, puis Houle, Pedersen, Simmons et Wright 21 km plus loin.

Küng 4e

Stefan Küng , au centre, est arrivé premier parmi les poursuivants.

Stefan Küng , au centre, est arrivé premier parmi les poursuivants.

AFP

L’équipe Lotto, jusqu’à la chute de son sprinteur australien Caleb Ewan, et Alpecin s’est dévouée pour contrôler l’écart de l’ordre de deux minutes. La poursuite a cessé à 47 kilomètres de l’arrivée avant que BikeExchange décide de relancer l’allure puis capitule à 15 kilomètres de l’arrivée.

À l’avant, Pedersen a porté la première attaque à douze kilomètres de la ligne et a gardé avec lui Wright et Houle. Au sprint, le Danois a disposé nettement de Wright pour remporter son premier succès dans le Tour. Les trois poursuivants sont arrivés à près de 30 secondes, le Thurgovien Stefan Küng terminant 4e devant Jorgenson et Ganna.

Le Danois a glané le 24e succès de sa carrière qui comporte un sommet, le titre mondial en 2019 à Harrogate, dans le froid et la pluie, tout l’opposé des conditions rencontrées vendredi à Saint-Étienne.

(AFP)

Ton opinion

6 commentaires