Espagne - Pedro Sanchez va négocier avec les séparatistes catalans
Publié

EspagnePedro Sanchez va négocier avec les séparatistes catalans

Ces pourparlers entre le gouvernement central et le gouvernement indépendantiste catalan visent à trouver une issue à la crise en Catalogne.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, le 21 août 2021.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, le 21 août 2021.

AFP

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a annoncé lundi qu’il mènerait en personne la reprise des négociations cette semaine entre le gouvernement central et les séparatistes catalans pour tenter de trouver une issue à la crise.

«Je mènerai la délégation du gouvernement» à cette table des négociations dont la prochaine réunion se tiendra «probablement ce mercredi» à Barcelone, a indiqué le dirigeant socialiste dans un entretien à la télévision publique espagnole.

Ces pourparlers visent à trouver une issue à la crise en Catalogne après l’échec de la tentative de sécession d’octobre 2017. Ces négociations n’ont pu se tenir qu’une seule fois, en février 2020, juste avant que la pandémie n’entraîne une suspension de ce processus.

Discussions compliquées

Mais les discussions entre Madrid et Barcelone s’annoncent compliquées car l’exécutif régional catalan, dirigé par Pere Aragonès, continue de demander la tenue d’un nouveau référendum sur l’indépendance, ce à quoi s’oppose le gouvernement central.

«Ce n’est pas seulement inconstitutionnel, c’est aussi, je crois, que ce n’est pas ce dont la Catalogne a besoin en ce moment», a réaffirmé Pedro Sanchez lundi. Pere Aragonès appartient au parti ERC (Gauche Républicaine de Catalogne) qui est un allié-clé du gouvernement minoritaire de Pedro Sanchez au parlement espagnol.

Pedro Sanchez s’était engagé auprès d’ERC à ouvrir une «table des négociations», en échange d’un soutien pour son investiture au parlement en janvier 2020. La société catalane reste divisée sur la question de l’indépendance, quatre ans après la tentative de sécession qui fut l’une des pires crises vécues par l’Espagne depuis la fin de la dictature franquiste en 1975.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire