Secret bancaire: Peer Steinbrück essuie des critiques de toutes parts
Actualisé

Secret bancairePeer Steinbrück essuie des critiques de toutes parts

Les attaques du ministre allemand des Finances fâchent le Conseil fédéral. Ueli Maurer ne veut plus de sa voiture allemande.

«Si M. Steinbrück croit que ses invectives vont aboutir à quelque chose, il se trompe lourdement.» Le président de la Confédération, Hans-Rudolf Merz, reste de marbre devant les critiques du ministre allemand des Finances à l'égard du secret bancaire. «Son avis ne représente pas celui de son pays», a affirmé le grand argentier suisse dans SonntagsBlick. «S'il veut me rencontrer, je suis à sa disposition», a indiqué Hans-Rudolf Merz.

De son côté, le chef du département de la Défense, Ueli Maurer, a protesté à sa manière contre les piques du ministre allemand: en signe de protestation, il a renoncé à sa voiture officielle, une Mercedes, allemande, et a opté pour un modèle français, une Renault Espace.

A l'étranger, Peer Steinbrück ne fait pas non plus l'unanimité. Sa proposition de loi contre les paradis fiscaux est devenue inutile, affirme le porte-parole du groupe CDU-CSU au parlement allemand, Otto Bernhardt. L'assouplissement du secret bancaire concédé par la Suisse est suffisant, indique-t-il dans la NZZ am Sonntag.

Autre détracteur du grand argentier allemand: l'ancien secrétaire d'Etat Franz Blankart, pour qui «l'indignation est la passion du faible». «Ce genre de politicien ne supporte pas qu'on sous-estime sa capacité à causer des dégâts», avance Franz Blankart dans la Zentralschweiz am Sonntag.

(ats)

UBS paie des «extrabonus»

Environ 5000 cadres d’UBS recevront un «extrabonus» pour un montant total de 1,6 milliard de francs, a révélé la «SonntagsZeitung» de dimanche. Ce montant vient s’ajouter aux 2 milliards de francs déjà versés à la fin du mois de février aux collaborateurs de la banque. Parmi les bénéficiaires se trouvent notamment des dirigeants que la direction de la banque ne souhaite pas voir partir vers un établissement concurrent.

Ton opinion