Publié

Album «Unplugged»Pegasus a renoué avec la magie de la première fois

Le groupe biennois de pop sort vendredi 15 janvier 2021 un album acoustique. Un vrai retour aux sources pour le combo.

par
Fabien Eckert
Noah (2e à g.) et ses potes ont voulu retrouver l’esprit de leurs débuts. 

Noah (2e à g.) et ses potes ont voulu retrouver l’esprit de leurs débuts.

DR

Depuis 2007 et sa première galette, Pegasus s’est imposé comme un incontournable de la scène suisse. Le groupe a remporté une kyrielle de disques d’or ou de platine et quatre Swiss Music Awards. Avec le disque «Unplugged», il revient à ses racines, comme l’explique Noah, 33 ans, chanteur.

Pourquoi cet album?
Ça fait maintenant quinze ans qu’on fait de la musique. Au début, on était presque un groupe de folk, alors qu’aujourd’hui on est à la limite d’être un combo électronique. C’était une nécessité de faire un «reset» et de revenir à nos bases: un petit groupe acoustique qui jouait dans des bars de Bienne. En plus, on voulait faire un résumé de notre répertoire sur un seul disque.

Difficile de réenregistrer des vieux titres en unplugged?
Non, j’ai retrouvé rapidement l’esprit des morceaux. En revanche, j’ai eu plus de peine pour les chanter. Il fallait que je retrouve devant le micro cette sensation, cette magie de la première fois. Au départ, j’ai eu peur de ne pas pouvoir y parvenir.

Sur certains titres, il a des cordes ou des cuivres.
On a toujours ajouté des instruments joués par d’autres musiciens que ceux de Pegasus sur nos morceaux. C’est un ingrédient important de la recette de notre son.

Vous présenterez ce disque le 21 mai 2021 au Hallenstadion à Zurich, une des plus grandes salles du pays. Un plus petit lieu n’aurait-il pas mieux convenu à cet album acoustique?
Oui c’est vrai (rires)! Les circonstances actuelles dues au virus ont dicté ce choix. Dans cette immense salle, tu peux voir un concert en toute sécurité tellement il y a d’espace. La distance sanitaire y est donc garantie. En plus, aujourd’hui, je ne suis pas du tout sûr que les gens sont prêts à se serrer les uns aux autres dans un petit club pour un concert. 

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!