Justice vaudoise: Peine allégée pour un dealer de méthadone
Actualisé

Justice vaudoisePeine allégée pour un dealer de méthadone

Un dealer de méthadone condamné pour homicide par négligence a vu sa peine allégée jeudi à l'issue de son procès en appel.

Le Tribunal cantonal vaudois a infligé trois ans d'emprisonnement à un dealer de méthadone condamné pour homicide par négligence, dont un ferme. En première instance, l'homme avait écopé de 3 ans et demi fermes.

En février 2009, le dealer âgé de 28 ans avait mis sur le marché 100 grammes de méthadone non diluée que lui avait fournis son amie de l'époque, une assistante en pharmacie. Les deux acquéreurs ont ensuite revendu cette substance à plusieurs clients, la faisant passer pour de la cocaïne.

Un homme de 39 ans, marié et père de famille, en avait consommé avec deux amis. Il était décédé 26 heures plus tard d'une overdose au service des soins intensifs du CHUV. Plusieurs autres consommateurs ont été hospitalisés pour de graves intoxications après avoir ingéré ce produit. L'un d'entre eux est resté plusieurs jours dans le coma.

Prise de conscience partielle

Contrairement aux juges de première instance qui évoquaient des regrets «de pure façade», le Tribunal cantonal considère que le condamné a «partiellement pris conscience» de la gravité de ses actes. La Cour a tenu compte du fait que, pris de remords, l'homme a renoncé à se joindre à un complice pour extorquer de l'argent à l'assistante en pharmacie après le décès du consommateur.

Les juges ont également considéré la situation personnelle de ce père de famille, dont la femme est enceinte d'un deuxième enfant. A charge, le jugement retient le rôle principal qu'il a joué dans le trafic, son «comportement sans scrupules», obéissant à un «mobile peu reluisant, l'appât du gain».

(ats)

Ton opinion