Genève: Peine allégée pour un policier en excès de vitesse

Publié

GenèvePeine allégée pour un policier en excès de vitesse

Le Tribunal fédéral a confirmé le jugement en appel d’un agent qui avait poursuivi un suspect avant de percuter un mur. Le Ministère public réclamait un durcissement de la sanction.

La course-poursuite s’était déroulée sur le quai Gustave-Ador, aux Eaux-Vives.

La course-poursuite s’était déroulée sur le quai Gustave-Ador, aux Eaux-Vives.

TDG – P. Abensur

En juillet 2019, une voiture de police poursuivant une BMW s’écrasait contre un mur à deux pas du Jet d’eau, à l’angle du quai Gustave-Ador et de la rue du XXXI-Décembre. L’agent qui la conduisait avait écopé d’une peine de 9 mois de prison avec sursis pour violation intentionnelle des règles fondamentales de la circulation routière. Ainsi que le rappelle la «Tribune de Genève», il avait fait une pointe à 117 km/h. En appel, la sanction avait été réduite à 150 jours-amende avec sursis. Le Tribunal fédéral vient de confirmer ce dernier jugement, a appris le quotidien genevois. Il donne ainsi tort au Parquet, tenant d’une peine plus lourde, notamment car de nombreux piétons se trouvaient à proximité. L’instance fédérale, pour sa part, a retenu que le seuil critique de 100 km/h n’avait été franchi que durant un laps de temps très bref, et que l’agent circulait sirène et feux bleus enclenchés.

(dra)

Ton opinion