Zurich: Peine réduite pour un ex-cadre de Swiss Life
Actualisé

ZurichPeine réduite pour un ex-cadre de Swiss Life

La Cour suprême du canton de Zurich a également reconnu coupable de gestion déloyale l'ancien chef des finances de Swiss Life, Dominique Morax. Le tribunal a toutefois réduit sa peine de 30 à 22 mois.

Dominique Morax a vu sa peine légèrement réduite.

Dominique Morax a vu sa peine légèrement réduite.

Aujourd'hui âgé de 63 ans, l'ancien dirigeant échappe cependant à la prison, puisque la peine est assortie d'un sursis. Dominique Morax avait écopé de six mois ferme lors du jugement de première instance du Tribunal de district de Zurich en octobre 2010.

Le Ministère public avait requis une peine d'emprisonnement de quatre ans et demi dans le procès en appel. La défense plaidait de son côté l'acquittement.

L'affaire remonte à 2002, année durant laquelle l'assureur vie Rentenanstalt, l'actuel Swiss Life, a essuyé une perte record de 1,7 milliard de francs. Or six membres de la direction de la compagnie zurichoise, numéro un suisse de la prévoyance professionnelle, ont alors engrangé pas moins de 11,5 millions.

Des gains qu'avait permis la création en 1999 de la société de participations Long Term Strategy (LTS). Ce véhicule d'investissements devait ouvrir de nouvelles perspectives de gains pour les hauts dirigeants de la Rentenanstalt. LTS a cessé ses activités en 2002. (ats)

Ton opinion