Lucerne: Peine réduite pour un taximan accusé de viol
Actualisé

LucernePeine réduite pour un taximan accusé de viol

En première instance, le quadragénaire avait écopé de sept ans de prison. Le Tribunal cantonal vient de le condamner à six ans.

Keystone/Image prétexte

Un chauffeur de taxi lucernois accusé de viol et de contraintes sexuelles sur cinq passagères a vu sa peine réduite en deuxième instance. Le Tribunal cantonal l'a condamné à six ans de prison. En première instance, il avait écopé de sept ans de réclusion.

Le tribunal cantonal a reconnu le prévenu, un Pakistanais de 48 ans, coupable de viol, de contraintes sexuelles, d'abus sexuels et d'enlèvements. Les juges ont considéré dans un cas sur quatre qu'il n'y avait pas eu contrainte sexuelle, mais abus sexuel. Il a aussi abandonné les charges pour deux cas de contraintes sexuelles et les juges n'ont retenu l'accusation d'enlèvement que dans deux cas sur trois.

L'accusation de viol n'était pas contestée. La victime est une étudiante australienne. Elle avait 18 ans au moment des faits. Le chauffeur de taxi a été arrêté deux mois après, en 2016, grâce à des tests ADN. Les autres agressions ont pu lui être attribuées.

Victimes sous l'influence de l'alcool

Etant séropositif, le prévenu a aussi été reconnu coupable de tentative de blessure grave sur la victime du viol ainsi que sur sa propre épouse, qui n'était pas au courant de son infection. Aucune des deux femmes n'a heureusement été contaminée.

Les victimes du chauffeur étaient toutes des jeunes femmes qui avaient bu trop d'alcool et rentraient la nuit chez elles en taxi. Les cas pour lesquels le prévenu a été reconnu coupable datent de 2010, 2012 et 2016.

Interdiction de conduire un taxi

Le prévenu a aussi été condamné à une amende de 5000 francs et il lui est interdit de travailler comme chauffeur de taxi pendant cinq ans. Les frais de procédure (57'000 francs) sont à sa charge.

Ce jugement n'est pas encore entré en force. En première instance, le tribunal avait suivi le procureur. Il avait requis sept ans de prison pour viol, contraintes sexuelles à cinq reprises, trois enlèvements et tentative de blessure grave. (ats)

Ton opinion