Actualisé 22.10.2010 à 18:28

GenèvePeines «sévères» contre le gang des Géorgiens

Sur les dix hommes accusés de faire partie d'un réseau organisé de cambrioleurs, sept sont reconnus coupables par la Cour correctionnelle. Ils écopent de peines allant de 3 à 6 ans.

von
Shahïn Ammane
La justice a sanctionné sept membres du gang des Géorgiens, vendredi.

La justice a sanctionné sept membres du gang des Géorgiens, vendredi.

Le verdict va-t-il servir d'exemple et dissuader les voleurs? Sur les dix membres présumés d'un gang de cambrioleurs établi sur le plan européen, sept ont été reconnus coupables. Ils sont condamnés à des peines allant de 3 à 6 ans de prison selon leur degré d'implication et de hiérarchie dans le réseau. K. a été défini par les juges comme étant le chef de file de la branche suisse des V vor Zakone. Celui qui récoltait l'argent de ses «garçons» en vue d'alimenter la caisse commune européenne gérée par des responsables installés en Espagne. Celui qui subvenait aux besoins des prisonniers en leur fournissant de l'argent. Celui qui espérait un jour accéder à un rang supérieur dans l'organisation criminelle.

Dans leur verdict, les juges ont considéré que les membres ne pouvaient bénéficier d'aucune circonstance atténuante. Ils n'ont ni collaboré avec la police, ni exprimer le moindre regret. «Ils ont même fait preuve d'un orgueil particulier à appartenir à une caste criminelle», à souligner la présidente de la Cour.

Les trois autres accusés ont écopé de peine allant du sursis jusqu'à quatre ans de prison pour l'aîné des inculpés considéré comme le receleur privilégié du groupe.

Une enquête minutieuse

L'enquête menée par la police depuis plusieurs années a donc conclu à la culpabilité de la majorité des accusés.

Écoutes téléphoniques, surveillance, films. Des éléments qui ont contribué à forger la conviction des juges quant à l'existence d'une branche du gang des V vor Zakone établi en Suisse.

Certains des membres sont par ailleurs connus des polices européennes pour des vols.

La collaboration des polices cantonales, fédérales et européennes ont permis de donner un grand coup à l'organisation criminelle. Reste à savoir s'il s'agit d'un coup fatal ou si d'autres petites mains reprendront bientôt le flambeau de la cambriole…

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!