Crise financière: Pékin à la rescousse d'un marché boursier en pleine déconfiture
Actualisé

Crise financièrePékin à la rescousse d'un marché boursier en pleine déconfiture

Sur fond de crise financière mondiale, le gouvernement chinois est intervenu jeudi pour tenter de redresser les cours de la Bourse. Il a aboli la taxe sur l'achat d'actions et renforçé son poids dans les grandes banques.

Dès vendredi, les investisseurs ne paieront plus la taxe sur l'achat d'actions, de 0,1%, une décision destinée à «encourager la confiance dans les marchés», a déclaré l'agence officielle Chine Nouvelle. En avril, la taxe avait déjà été abaissée de 0,3 à 0,1%.

Depuis le début de l'année, le principal indice de la place de Shanghai a perdu 64% de sa valeur, une catastrophe notamment pour des millions de petits porteurs, qui avaient vu dans les placements boursiers un eldorado après une année 2006 mirifique.

Mardi, les taux d'intérêt sur les prêts à un an et du taux de réserves obligatoires de certaines banques ont été baissés afin de stimuler l'économie. Ces dernières années, la Banque centrale avait procédé à une série de hausse des taux d'intérêt et de réserves obligatoires pour freiner une économie en risque de surchauffe et notamment l'inflation.

Soutien aux banques

Le gouvernement a également commencé jeudi à acheter des actions dans trois des principales banques du pays pour soutenir leurs cours.

Selon l'agence Chine Nouvelle, un fonds d'investissements dépendant du gouvernement, Central Huijin Investment Co. Ltd, a commencé à renforcer ses positions au sein de Industrial and Commercial Bank of China, Bank of China et China Construction Bank, «afin de soutenir leurs cours dans un contexte de chute des marchés boursiers».

Créé en 2002, Central Huijin a été l'acteur principal de la réforme ces dernières années du secteur bancaire chinois, plombé par la corruption et les créances douteuses. Mais pour Yan Li, analyste chez Southwest Securities basée à Pékin, la chute du marché boursier chinois est «surtout due à une perte de confiance et au pessimisme renforcé par l'impact négatif des marchés étrangers».

«En annonçant ces décisions sur fond de chutes continuelles, le gouvernement affiche clairement qu'il est préoccupé et qu'il souhaite injecter de la confiance», juge-t-elle.

De son côté, le directeur de la Commission de l'administration et de la supervision des actifs de l'Etat, Li Rongrong, a indiqué que les 147 entreprises publiques allaient être encouragées à acheter plus d'actions de leurs filiales cotées, également pour assurer «le développement stable du marché boursier».

Les annonces de jeudi interviennent après plusieurs jours de baisse de la Bourse de Shanghai, sur fond de graves inquiétudes pour la finance mondiale après le dépôt de bilan lundi de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers. Jeudi, la Bourse de Shanghai a de nouveau clôturé en baisse de 1,72%.

Ton opinion