Chine: Pékin annonce avoir démantelé une cellule terroriste
Actualisé

ChinePékin annonce avoir démantelé une cellule terroriste

Les autorités chinoises ont annoncé avoir démantelé une cellule terroriste se préparant à commettre des attentats dans la province du Xinjiang, un an après des violences ethniques meurtrières.

Le gouvernement a fait état d'une dizaine de personnes interpellées. Des explosifs ont également été saisis.

«Le démantèlement de cet important groupe terroriste prouve une nouvelle fois que le Mouvement islamique du Turkestan oriental constitue la principale menace terroriste à laquelle la Chine soit confrontée aujourd'hui», a déclaré jeudi un porte-parole du ministère de la sécurité publique.

Le Xinjiang, province stratégique de l'extrême ouest de la Chine, est en proie à des tensions entre la communauté ouïghoure, musulmane et turcophone, et les Chinois de l'ethnie Han, majoritaire dans le pays.

Le gouvernement central, qui a imputé à des groupes séparatistes opérant dans cette province des attentats contre les forces de police et d'autres représentants de l'administration, affirme que ces mouvements entretiennent des liens avec des groupes d'Asie centrale ainsi qu'avec Al-Qaïda.

La communauté ouïghoure en exil dément ces accusations et affirme que Pékin exagère délibérément la menace pour justifier ses politiques répressives. Il y a un an, en juillet, de violents affrontements avaient éclaté dans la capitale régionale, Urumqi, entre Ouïghours et Hans. Le bilan avait été de près de 200 morts, des Hans pour la plupart.

(ats)

Ton opinion