Rencontre Obama-dalaï lama: Pékin appelle Washington à renoncer
Actualisé

Rencontre Obama-dalaï lamaPékin appelle Washington à renoncer

La Chine a exigé jeudi des Etats-Unis qu'ils annulent immédiatement la rencontre prévue le 18 février entre le président américain Barack Obama et le dalaï lama, le leader tibétain en exil.

Pékin a transmis une protestation solennelle auprès de Washington.

«Nous exhortons les Etats-Unis à comprendre le caractère très sensible des questions tibétaines, à respecter scrupuleusement leur engagement envers l'appartenance du Tibet à la Chine et leur opposition à l''indépendance tibétaine'», a déclaré le porte-parole du ministère Ma Zhaoxu dans un communiqué.

La Chine exhorte également Washington à «annuler immédiatement la décision erronée de rencontre entre le président Obama et le dalaï lama», a-t-il poursuivi. M. Ma a rappelé l'opposition de son pays à «toute rencontre entre des dirigeants américains et le dalaï lama», déjà exprimée lors des jours précédents.

La Chine a «déjà émis une protestation formelle auprès des Etats-Unis au sujet de cette décision», a précisé M. Ma.

Pas dans le Bureau ovale

Jeudi, le porte-parole du président des Etats-Unis, Robert Gibbs, a lui annoncé que «le 18 février, le président rencontrera sa sainteté le dalaï lama. La rencontre aura lieu dans la salle des Cartes, ici à la Maison Blanche».

La présidence américaine avait déjà confirmé la semaine dernière que le dalaï lama serait reçu à la Maison Blanche en février, mais sans donner de date précise.

Pékin, qui accuse le dalaï lama de vouloir l'indépendance du Tibet, avait alors protesté, indiquant par la voix de son porte- parole du ministère des Affaires étrangères que «la Chine s'oppose fermement à la visite du dalaï lama aux Etats-Unis et à ce que des dirigeants américains reçoivent le dalaï lama». (afp)

Ton opinion