Tensions à Taïwan: La Chine gèle sa coopération avec les États-Unis

Publié

Tensions à TaïwanLa Chine gèle sa coopération avec les États-Unis

Outrée par la visite de la députée américaine Nancy Pelosi, Pékin a suspendu toute coopération avec Washington, notamment sur le réchauffement climatique.

Le président chinois Xi Jinping prononçant un discours à l’occasion du 25e anniversaire de la rétrocession par la Grande-Bretagne de Hong Kong à la Chine.

Le président chinois Xi Jinping prononçant un discours à l’occasion du 25e anniversaire de la rétrocession par la Grande-Bretagne de Hong Kong à la Chine.

AFP

La Chine a suspendu vendredi toute coopération avec les États-Unis, faisant plonger les relations entre les deux pays à leur niveau le plus bas depuis des années. Pékin va «suspendre les négociations sino-américaines sur le changement climatique» et annuler un entretien entre les dirigeants militaires ainsi que deux réunions sur la sécurité, a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères, reprochant à la présidente de la Chambre des représentants américains Nancy Pelosi d’avoir traité avec «mépris» l’opposition de la Chine à sa visite à Taïpei.

Accord de Glasgow compromis

La Chine et les États-Unis, les deux plus importants émetteurs de gaz à effet de serre du monde, avaient noué un accord surprise sur le climat lors du sommet de la COP26 à Glasgow l’an dernier. Ils s’étaient engagés à travailler ensemble pour accélérer les actions pour le climat lors de la prochaine décennie et à se réunir régulièrement pour «s’attaquer à la crise climatique».

Le Ministère des affaires étrangères a également dit suspendre la coopération avec Washington sur le rapatriement des migrants illégaux, ainsi qu’en matière de justice, de criminalité transnationale et de lutte antidrogue.

(AFP)

Ton opinion

195 commentaires