Actualisé 20.02.2008 à 06:39

Pékin rend hommage à son «vieil ami» Castro

La Chine a rendu mercredi un hommage appuyé à Fidel Castro en tant que «vieil ami» et s'est engagée à renforcer ses liens avec l'un de ses alliés communistes après l'annonce du retrait du président cubain.

«Le président Castro est un chef révolutionnaire profondément aimé par le peuple cubain. C'est également un vieil ami du peuple chinois. La Chine lui souhaite un prompt et plein rétablissement», a dit le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Liu Jianchao.

Après près d'un demi-siècle passé à la tête de Cuba, Castro, aujourd'hui âgé de 81 ans, a annoncé son retrait mardi dans une longue lettre à l'organe officiel «Granma» du PC cubain. Toujours pas remis de sa grave opération intestinale de l'été 2006, il dit notamment tirer les conséquences de son «état de santé critique».

Castro s'est rendu en Chine à deux reprises en 1995 et 2003 tandis que le président chinois Hu Jintao a visité Cuba en 2004 à l'occasion de la signature d'un accord portant sur l'investissement de 500 millions de dollars (339,17 millions d'euros) par la Chine dans une nouvelle usine de nickel à Moa, dans la province d'Holguin, dans l'est de l'île.

Ennemis aux pires heures de la Guerre Froide en raison du désaccord sino-soviétique, les relations entre Pékin et La Havane s'étaient franchement réchauffées après l'éclatement de l'ex-URSS en 1991, synonyme pour Cuba de la perte de son seul soutien financier.

En 2006, les échanges entre les deux pays s'étaient élevés à 1,8 milliard de dollars (1,22 milliard d'euros), selon les statistiques chinoises. Pékin y exporte des autobus, des locomotives, des équipements agricoles et des biens de consommation. En outre, la Chine accorde de très généreux emprunts à l'île communiste. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!