îles disputées: Pékin s'insurge contre les propos de Clinton
Actualisé

îles disputéesPékin s'insurge contre les propos de Clinton

La Chine s'est déclarée dimanche «très mécontente» des propos de la secrétaire d'Etat américaine. Elle a affirmé son soutien au Japon dans la défense de sa souveraineté sur des îles de mer de Chine orientale, disputées par Pékin.

Hillary Clinton a accueilli son homologue nippon Fumio Kishida, vendredi à Washington.

Hillary Clinton a accueilli son homologue nippon Fumio Kishida, vendredi à Washington.

La Chine est «très mécontente et s'élève résolument» contre les remarques de la chef de la diplomatie américaine, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Qin Gang, dans un communiqué sur le site du ministère.

«Nous exhortons les Etats-Unis à considérer la question des îles Diaoyu de façon responsable», a-t-il ajouté.

Il réagissait ainsi aux déclarations faites vendredi par Hillary Clinton, qui a reçu à Washington son homologue japonais Fumio Kishida, chargé du portefeuille diplomatique dans le gouvernement du nouveau Premier ministre Shinzo Abe, considéré comme un faucon.

«Même si les Etats-Unis ne prennent pas position sur la souveraineté ultime sur ces îles, nous reconnaissons qu'elles sont administrées par le Japon et nous nous opposons à toute action qui viendrait saper cette gestion par le Japon», a déclaré Mme Clinton, ne faisant finalement que répéter la position déjà connue de Washington dans ce dossier.

Pékin et Tokyo s'affrontent depuis longtemps à propos de la souveraineté sur un petit archipel d'îles inhabitées en mer de Chine orientale.

Cette dispute, à coups de déclarations quotidiennes et de frictions à distance entre navires et avions de patrouille des deux pays, s'est envenimée depuis septembre. Ces îles sont appelées Diaoyu en Chine et Senkaku au Japon. (afp)

Ton opinion