Discours de Trump déchiré: Pelosi avait-elle prémédité son geste spectaculaire?
Actualisé

Discours de Trump déchiréPelosi avait-elle prémédité son geste spectaculaire?

Selon Mike Pence, la démocrate avait prévu de déchirer sa copie du discours de son grand rival, mardi au Congrès. Des images vont dans ce sens, mais le porte-parole de l'intéressée dément.

par
joc

La scène, spectaculaire, a fait le tour du monde en quelques minutes. À la fin de son discours sur l'état de l'Union devant le Congrès mardi, Donald Trump a soigneusement éviter de serrer la main de Nancy Pelosi, sa grande rivale. Visiblement vexée, la cheffe démocrate de la Chambre des représentants a déchiré sa copie du discours que le président américain venait de prononcer. Une passe d'armes symptomatique de la division qui règne actuellement à Washington.

La réaction de Nancy Pelosi était-elle vraiment spontanée? Pas si sûr. Mercredi matin lors de l'émission «Fox & Friends» sur Fox News, le vice-président Mike Pence a accusé la démocrate d'avoir prémédité son geste. «C'est l'impression que j'ai eue. Pelosi, dans les derniers instants, a essayé de faire en sorte que les projecteurs soient braqués sur elle. Et je pense que le peuple américain voit clair dans son jeu», a déclaré Pence.

Une vidéo semble appuyer les dires du vice-président américain. Sur ces images, on peut effectivement voir Nancy Pelosi s'emparer d'une partie de sa copie pour la «pré-déchirer» discrètement sous son pupitre. Une photo montre ensuite deux blocs de feuilles déposés côte à côte devant la démocrate. Deux petites entailles sont clairement visibles sur le bord des pages. Une autre vidéo filmée peu avant le fameux geste de Pelosi donne l'impression qu'elle «s'entraîne» à le réaliser.

Trump snobe Pelosi, elle déchire son discours

La chef démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a manifesté de façon spectaculaire mardi son désaccord avec Donald Trump en déchirant sa copie de son discours prononcé devant le Congrès.

Contacté par le «Daily Mail», le porte-parole de la «speaker» dément fermement toute préméditation. «La complicité du vice-président dans l'émission de télé-réalité d'hier soir est dégoûtante. Il n'est pas en position de faire la leçon à qui que ce soit sur la Constitution, le décorum ou le respect, alors qu'il acclame les contre-vérités de son maître», a réagi Drew Hammill.

Ton opinion