Actualisé 03.07.2012 à 15:14

LausannePensant avoir raté ses examens, il se tue

Ne voyant pas son nom sur la liste en ligne des lauréats, un jeune homme a mis fin à ses jours. Or il avait bel et bien réussi ses épreuves. Le Canton reconnaît «une erreur humaine».

von
frb

L'Ecole professionnelle et commerciale de Lausanne (EPCL) est en deuil. Un étudiant en maturité commerciale a mis fin à ses jours après avoir découvert vendredi dernier sur le site internet de l'Etat de Vaud que son nom ne figurait pas sur la liste des lauréats arrivés au terme de leur formation.

Le jeune homme en a alors déduit qu'il avait échoué, raconte «24 heures» dans son édition de mardi. Or son nom figurait bel et bien sur la liste officielle des résultats affichés lundi dans l'école de la Vallée de la Jeunesse. Preuve que ce bon élève avait en fait réussi ses examens. «L'Ecole est sous le choc», a déclaré Geneviève Nanchen, directrice de l'établissement, dans les colonnes du quotidien vaudois.

Une erreur humaine à l'origine du drame

«Profondément affecté» par ce drame, le directeur général de l'enseignement postobligatoire vaudois, Séverin Bez, reconnaît «une erreur humaine» dans la division apprentissage de son service. Une opération informatique a été oubliée par un collaborateur, qui «vit très mal la situation», selon lui.

Il est trop tôt pour établir un lien de cause à effet entre cet oubli et le suicide du garçon, mais le haut fonctionnaire avoue tout de même l'existence d'indices d'un lien. «Vendredi après-midi, il semblait préoccupé, explique-t-il. Des enseignants et des camarades l'ont rassuré.»

Tout le système à revoir?

Le tragique événement pourrait amener à changer le système d'annonce des résultats. Même s'il est mentionné sur le site de l'Etat de Vaud que «seul le bulletin officiel fait foi», Séverin Bez a demandé un réexamen de l'ensemble du processus d'information afin de diminuer le risque d'un éventuel acte de désespoir. «Apprendre qu'on a échoué est toujours difficile à gérer, ajoute-t-il. Peut-être faut-il mieux accompagner les élèves dans ces instants.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!