Suisse: Pénurie de places dans les parkings publics
Actualisé

SuissePénurie de places dans les parkings publics

Nulle part ailleurs qu'en Suisse, il est plus malaisé pour les automobilistes de dénicher une place dans un parking public, relève une étude axée sur la mobilité.

par
ats/dmz

La grande quantité de places de parking privées ou réservées à des entreprises expliquerait cette pénurie qui touche l'ensemble de la Suisse.

Après avoir analysé la situation dans 22 pays européens, l'étude de l'Académie de la mobilité, affiliée au Touring Club suisse (TCS), arrive à la conclusion que pour un millier d'autos en Suisse, seules 84 places de parking publiques leur sont proposées, contre par exemple le double en Allemagne. La Grèce est encore plus généreuse avec 283 places, suivie de la Suède (270) et de la Hongrie (250).

Afin d'améliorer la situation actuelle, l'Académie suggère la création d'une bourse de places de parking. Les entreprises, dont les emplacements ne seraient pas occupés, pourraient par exemple via un tel système louer leurs espaces à des automobilistes privés.

L'enquête parue jeudi se base sur les données publiées précédemment par l'Association européenne de parking et la Commission économique pour l'Europe des Nations Unies.

Ne pas construire de nouveaux parkings

Pour Gerhard Tubandt, porte-parole de l'association transports et environnement, la solution ne réside «en tous cas pas» dans la construction de nouveaux parkings. Pour lui, les grandes villes suisses sont suffisamment équipées. «Les gens rechignent souvent à marcher ou à prendre les transports publics une fois leur véhicule parqué, pourtant, cela éviterait du trafic inutile.»

Ton opinion