Actualisé 08.02.2008 à 11:38

Percée dans le traitement du cancer

Des chercheurs de l'Université de Lausanne ont développé une nouvelle stratégie de lutte contre le cancer.

Une protéine de fusion est injectée à des souris de manière à stimuler durablement les cellules immunitaires et à les diriger spécifiquement sur la tumeur.

Les travaux de l'équipe du Dr Alena Donda ont été financés par la Ligue suisse contre le cancer, indique vendredi l'Université de Lausanne (UNIL). Ils font également l'objet d'un article dans la revue américaine «The Journal of Clinical Investigation».

Les scientifiques ont développé une protéine bi-fonctionnelle capable de recruter efficacement les lymphocytes NKT (Natural Killer T cells), de les diriger sur la tumeur et de maintenir leur action tout au long du traitement. L'injection de cette protéine à des souris porteuses de tumeurs a effectivement provoqué l'activation des cellules NKT et leur accumulation exclusive dans les tumeurs.

Cette forte réaction immunitaire pourrait améliorer l'action d'autres formes d'immunothérapies, dont la réponse reste faible pour l'heure. Des protéines de fusion susceptibles d'être injectées un jour à des patients sont en voie de développement, relève le communiqué. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!